Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le SNPL réclame l'application du rapport Le Roux


En novembre 2014, le Député Bruno Le Roux remettait au Premier Ministre un rapport sur la compétitivité du transport aérien français. Le document, salué par les compagnies aériennes et les professionnels de l'aérien, préconisait en particulier la baisse des redevances. Plus d'un an après sa présentation, le SNPL France ALPA fait le bilan des propositions : seules deux mesures ont été mises en œuvre.



Le rapport du Député Bruno Le Roux avait provoqué une unanimité favorable dans le secteur aérien fin 2014. Mais s'il a été peu critiqué par les professionnels, le gouvernement n'a toutefois pas suivi les recommandations. Le SNPL France ALPA déplore cette situation. L'organisation indique: "Malheureusement, un an après la publication dudit rapport, nous déplorons que seules deux des mesures envisagées aient été mises en œuvre à savoir l’exonération de la taxe d’aéroport pour les passagers en correspondance et l’affectation au seul budget de l’aviation civile de cette taxe. Ces deux mesures ne permettent évidemment pas de combler l’écart de charges qui pèse sur les compagnies aériennes françaises comparativement à leurs concurrents étrangers".
 
Elle estime que le Gouvernement français a en parallèle alourdi cet été le poids des charges imposées aux compagnies aériennes "en cautionnant les augmentations abusives des redevances d’Aéroports de Paris" et "cédé à la pression des compagnies du Golfe en leur octroyant de nouveaux créneaux au départ et à destination de la France alors que ces transporteurs sont massivement subventionnés par leurs États".
 
Après ce bilan, le syndicat des pilotes demande "de nouveau à l’Etat de prendre ses responsabilités en mettant en œuvre les mesures préconisées". "Seule une telle démarche qui consiste à faire prendre à tous les acteurs leur nécessaire part dans les efforts, est de nature à restaurer la compétitivité du pavillon français", conclut Yves Deshayes, Vice-Président du SNPL France ALPA.

20160105_snpl_bilan_rapport_le_roux_janvier_2016.pdf 20160105 SNPL Bilan rapport Le Roux janvier 2016.pdf  (1.38 Mo)