Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le SNPL s'insurge contre les méthodes d'Air Mediterranée


Dans un communiqué, le Syndicat National des Pilotes de Ligne reproche au gouvernement et au Syndicat des Compagnies Aériennes Autonome (SCARA) de «soutenir la première délocalisation» d’une compagnie aérienne française. Pour le SNPL «Sous prétexte de crise économique, la compagnie Air Méditerranée a transféré la moitié de son activité aérienne sous pavillon grec».



Le SNPL s'insurge contre les méthodes d'Air Mediterranée
Selon le syndicat, plus de 80 navigants français ont déjà été licenciés pour être remplacés, y compris sur les vols au départ de France et même intra France, par du personnel grec qui ne sera soumis à aucune charge sociale française. Les salariés de la Compagnie ont interpellé le Président de la République sur ce problème, sans effet à ce jour. Parallèlement, le Syndicat National des Pilotes de Ligne a interrogé depuis plus d’un mois le SCARA (syndicat patronal auquel Air Méditerranée, comme beaucoup de compagnies du secteur loisir, est adhérente). A ce jour, ce syndicat a refusé toute rencontre et n’a pas donné suite à sa demande de signature d’une charte éthique visant à ne pas recourir aux délocalisations. Le SNPL craint qu' "Air Méditerranée ne soit qu’un ballon d’essai et que demain tout le secteur charter de l’aviation française ne recoure à ce genre de pratiques".