Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 18 Mars 2013

Le TGV Paris - Clermont-Ferrand planté en rase campagne ?



Selon la Lettre de l'Expansion n°2127, la Commission Mobilité 21, présidée par le député-maire PS de Caen Philippe Duron, est très embarrassée par les rigueurs budgétaires. Chargée de faire le tri dans le Schéma national des infrastructures de transport, elle aurait à repousser les projets de TGV Paris - Clermont-Ferrand et Nice - Marseille.



"Compte tenu des réalisations déjà engagées et dans l’hypothèse du lancement du Lyon-Turin", explique la Lettre, "l’Agence de financement des infrastructures de transport de France, qui dispose d’un peu plus de 2 milliards d’euros de ressources annuelles, ne pourra financer aucun nouveau projet d’envergure avant 2024. Problème : ce premier classement met en cinquième et sixième position les lignes TGV Paris-Clermont-Ferrand et Nice-Marseille". Des projets très coûteux qui risquent de mettre le gouvernement en difficulté par rapport aux élus concernés.