Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 7 Février 2017

Le TGV booste la rentabilité des entreprises



En réduisant les temps de trajet, le TGV ne fait pas que simplifier le quotidien des voyageurs d'affaires, il est également bénéfique pour les entreprises. Une étude de l'Insee, publiée le 6 février 2017, révèle que depuis l'ouverture de la liaison vers Lyon en 1981, le réseau de lignes à grande vitesse a permis à certains secteurs d'augmenter leur taux de marge entre 0,6% et 1,9%.



Le TGV améliore la productivité des entreprises © eldelinux
Le TGV améliore la productivité des entreprises © eldelinux
Le TGV a rapproché les villes de province de la capitale. Par exemple, les voyageurs d'affaires qui reliaient Paris à Marseille en 6h40 en 1981, ne mettent plus que 3 heures depuis 2001. Ce gain de temps a permis aux entreprises de revoir leur organisation et simplifier la gestion de leurs différents pôles d'activités. Les auteurs de l'étude de l'INSEE expliquent : "En facilitant le transport des managers entre les différents sites, le TGV est susceptible de simplifier la coordination de leurs activités et de rendre plus efficaces les décisions d’investissement dans les différents sites. Les décisions stratégiques les plus importantes peuvent ainsi nécessiter des interactions en face à face entre les différentes parties prenantes : par exemple, entre les managers locaux qui connaissent le mieux le marché, et les managers des quartiers généraux qui décident de l’allocation du budget du groupe aux différents projets d’investissement".

La facilitation des déplacements entre les sites des groupes augmente leur productivité et booste ainsi leur rentabilité. Le développement du TGV en France a eu un "impact limité mais significatif sur le taux de marge". Il est compris en général entre 0,6 à 0,8 point selon le secteur d’activité, et atteint même 1,9 point dans les transports, estime l'Insee.

L'étude note également qu'en parallèle, "Le TGV a pu augmenter la capacité des entreprises à trouver des fournisseurs ou des investisseurs les mieux adaptés à leurs besoins, et faciliter les communications avec eux", "faciliter la prospection de clients" et dynamiser la demande, "notamment dans le secteur du tourisme".

En outre, à l'exception du secteur du commerce, la réorganisation structurelle des entreprises mise en place par le TGV a entraîné une baisse de la part des emplois de managers des sites distants (entre -0,3% et -2,7%). En revanche, la part des emplois liés à la production a grimpé sur ces installations (+1,1% à +3%).

L'étude complète est disponible sur ce lien