Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Mardi 25 Mai 2010

Le baromètre Mondial Assistance/DeplacementsPros d’Avril 2010 : "La crise du nuage volcanique ne permet pas de confirmer les prémices de la reprise constatée en mars dernier"


"Sans la crise du nuage volcanique, Avril aurait pu être un très bon mois en matière de déplacements professionnels", explique Alain Joyet, notre sociologue d'entreprise spécialisé dans le voyage. Et de fait, l'analyse qu'il fournit pour le Baromètre est en demie teinte. Interruption des déplacements pendant cinq jours, prudence de mise ensuite, pour éviter les blocages. Une incertitude qui a fait reporter les voyages en mai.



Le baromètre Mondial Assistance/DeplacementsPros d’Avril 2010 : "La crise du nuage volcanique ne permet pas de confirmer les prémices de la reprise constatée en mars dernier"

Diriez-vous qu'en Avril 2010, et par rapport à Avril 2009, votre volume de voyage a été :

A la baisse : 48 %
Quasiment identique à l'an dernier : 41 %
Supérieur à l'an dernier : 11 %

Alain Joyet : Difficile de comparer un volume de voyage puisque ce mois d’avril 2010 a manqué d’au moins 5 jours pour atteindre sa vraie valeur. Nous n'avons pas voulu prendre en compte le "prévisionnel" mais bien le volume des voyages réalisés. Les résultats sont sans appel mais peu révélateurs du marché.

Diriez-vous qu'en Avril 2010 vos dépenses voyages d'affaires, à périmètre identique sont :

Inférieures à l'an dernier : 58 %
Égales à Avril 2009 : 22 %
Supérieures à Avril 2009 : 20 %

Alain Joyet : Nous sommes ici aussi dans le même problème d'analyse que pour le volume de voyages ci dessus. Les chiffres sont peu révélateurs et les analyser ne servirait pas à prendre la température du mois.


Vos prévisions de dépenses pour mai 2010, vous semblent :

Inférieures à mai 2009 : 12 %
Égales à mai 2009 : 40 %
Supérieures à mai 2009 : 48 %

Alain Joyet : Le report annoncé par beaucoup de professionnels des achats voyages d'avril vers mai donnera sans aucun doute d'excellents résultats pour ce mois en cours. Les tendances émises par les entreprises sont nettes : mai est un mois important en matière de déplacements professionnels et devrait être encore plus fort cette année avec ces reports des déplacements prévus en avril.

Diriez vous que votre prix moyen de l'aérien en Avril 2010, par rapport à Avril 2009 est :

A la baisse : 39 %
Quasiment identique à l'an dernier : 41 %
Supérieur à l'an dernier : 20 %

Alain Joyet : Sur le volume de voyages réalisés, le prix moyen de l'aérien continue à baisser légèrement. Notre Baromètre rejoint ainsi ceux qui ont été publiés aux Etats Unis ou en Allemagne, qui démontrent une baisse moyenne de l'aérien d'environ 8,5 % sur les lignes les plus fréquentées ouvertes à la concurrence, et une légère hausse des lignes peu concurrentielles. Un constat éloigné des hausses annoncées par les compagnies de 5,2 %. On constate aussi que les annonces tarifaires émises juste après la crise du nuage volcanique sont très compétitives et annoncent quelques belles promotions pour mai 2010. Enfin, dans les commentaires associés, on constate une légère mais réelle montée des compagnies low-costs dans la consommation aérienne des entreprises. Easyjet est la plus citée au départ de la France ou sur des lignes domestiques comme Paris/Nice.

En Avril 2010 vous avez :

Plus utilisé le train qu'en Avril 2009 : 58 %
Utilisé le train ni plus ni moins que l'an dernier : 32 %
Moins utilisé le train qu'en Avril 2009 : 10 %

Alain Joyet : Les soucis du transport aérien expliquent évidemment largement le succès du train en avril 2010. Pour autant, cette hausse du trafic dans les entreprises peut aussi s'expliquer par le bon maillage européen du train à grande vitesse, en particulier vers l'Allemagne, premier partenaire économique de la France. Les retards aériens et l'encombrement du ciel font désormais basculer les arbitrages avion/train. Une tendance annoncée en 2009 et qui s'amplifie depuis.


Avez-vous déjà utilisé la nouvelle classe "Premium" d'Air France ? :

Oui : 11 %
Non : 89 %

Alain Joyet : Décidément, les utilisateurs de la Premium sont peu nombreux dans notre panel. Les résultats démontrent aussi que les politiques voyage restent contraignantes et qu'elles ne permettent que peu de dérogations. Le passage logique de la Business à la Premium ne se fait pas automatiquement. La classe "éco" a encore de beaux jours devant elle.

A trimestre identique, votre budget "voyages" a, au 1er trimestre 2010 :

Diminué sensiblement : 38%
S'est maintenu : 54 %
A augmenté : 8 %

Alain Joyet : Rien de surprenant dans ces résultats qui confirment que la sortie de crise est vécue différemment par les financiers ou par les acheteurs voyage. Beaucoup de commentaires font état d'un attentisme budgétaire pour ce début d'année. Les dépenses non essentielles sont stabilisées sans pour autant que celles liées aux déplacements professionnels augmentent. Il est évident que si la situation semble s'améliorer de mois en mois, on constate cependant une très grande prudence. De quoi expliquer la stabilité des budgets "voyages".

Votre sentiment global en ce début Avril :

La crise est quasiment finie : 28 %
La crise est stabilisée, on en voit le bout : 44 %
La crise est encore là, les marchés sont tendus : 28 %

Alain Joyet : Poursuite de l'optimisme engagé en mars. On ne peut pas parler d'euphorie mais pour les acheteurs voyages, la situation s'améliore lentement. Il est clair cependant que pessimisme et optimisme s'équilibrent. Pas de quoi pavoiser pour le premier semestre 2010 qui n'aura pas tenu les promesses de reprise faites en décembre dernier. Pire, si l'on en croit le marché américain, et les études d'American Express ou Carlson Wagonlit Travel, il n’y a rien de très bon serait en vue pour le second semestre. Une année pour rien ?

Globalement, dans votre entreprise, les voyages d'un jour en Avril 2010 sont

A la baisse : 58 %
Identiques en volume à ceux organisés en 2009 : 32 %
A la hausse : 10 %

Alain Joyet : Là aussi le constat est sans appel : la crise du nuage islandais a frappé. Ceux qui ont pu partir stabilisent le volume de voyages d'un jour, les autres constatent des annulations.

La crise du nuage volcanique a t-elle perturbé vos activités ?

Oui : 71 %
Non : 29 %

Alain Joyet : Les chiffres parlent d'eux mêmes. Le poids du transport aérien dans l'univers du voyage d'affaires reste fort. C'est sans doute ce qui a été à l'origine des perturbations ressenties par notre panel.

Diriez-vous globalement que, pendant la crise du nuage volcanique, vous avez :

Bien réagi : 80 %
Assez mal réagi : 16 %
Très mal réagi : 4 %

Alain Joyet : On sent bien que, face aux difficultés rencontrées pendant la crise, les entreprises ont fait le maximum pour aider leurs voyageurs. Globalement, elles saluent le travaillent des TMC. Les agences ont largement joué le jeu, y compris le week-end. A tous les niveaux, les acheteurs de voyages se sont arrangés pour assister financièrement et techniquement le personnel bloqué... Ce qui n'était pas toujours le cas des professionnels du tourisme.


Selon vous, vos voyageurs face au nuage volcanique :

Sont bien décidés à continuer de voyager : 48 %
S'interroge sur le risque de voyager : 42 %
Refuse de voyager : 10 %

Alain Joyet : Outre les obligations professionnelles, le voyage reste une vraie bouffée d'oxygène pour beaucoup de cadres. De plus, le poids de la hiérarchie est fort et beaucoup de personnes interrogées expliquent que le fait de ne pas partir relève plus de la direction que du choix personnel d'un salarié. Évidemment.

Face aux conséquences du nuage volcanique vous avez :

(réponses multiples autorisées)

Décidé de prendre une assurance complémentaire : 16 %
Décidé de financer en fonds propres les conséquences d'un tel événement : 44 %
Décidé de vérifier vos contrats d'assurance : 69 %
Pris la décision se suspendre les voyages si une telle crise devait se reproduire : 65 %

Alain Joyet : Globalement, «Chat échaudé craint l'eau froide». Si beaucoup pensent que le financement de la crise revient à l'entreprise, il est acquis que la notion d'assurance séduit et que beaucoup veulent en profiter pour rebalayer leurs contrats d'assurance. Mais le pragmatisme demeure. Face à l'adversité, tout se bloque et s'arrête. Une prudence évidente des acheteurs voyages qui, pour beaucoup, ne souhaitent pas revivre l'expérience islandaise !

Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.