Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le ciel unique européen prend forme : trois nouvelles mesures annoncées à Budapest


La Commission Européenne poursuit les travaux liés au projet du ciel unique européen. Elle a annoncé vendredi à Budapest trois « mesures concrètes » pour accélérer la mise en œuvre de l’initiative commune, qui devrait réduire l’impact du trafic sur l’environnement et favoriser les économies grâce à une gestion harmonisée au niveau européen.



Le ciel unique européen prend forme : trois nouvelles mesures annoncées à Budapest
La Commission européenne a notamment prévu d’anticiper l'incidence des retards dans le trafic aérien pour l'été 2011, grâce à des actions à court terme telles, comme l’accroissement de la mobilité des contrôleurs aériens ou la capacité de l'espace aérien contrôlé. La réforme d’Eurocontrol est également à l’ordre du jour, et devrait permettre de renforcer son rôle de soutien dans le projet du ciel unique, en tant qu'organe d'évaluation des performances et que gestionnaire de réseau pour l'Union européenne. La troisième mesure voit l’Europe négocier d’une seule voix avec les États-Unis, à travers la signature d’un protocole de coopération en matière de recherche et de développement dans le domaine de l'aviation civile.
La conférence organisée à Budapest, sous l’égide de la présidence hongroise de la commission européenne, a également permis aux responsables européens de rappeler les enjeux liés au projet du ciel unique. L’initiative devrait ainsi permettre d’augmenter la capacité du réseau, tout en réduisant les coûts pour les passagers et les compagnies aériennes, ainsi que les incidences de l’aviation sur l’environnement. « On estime qu'il sera ainsi possible d'éviter 500 000 tonnes d'émissions de CO2, d'économiser 150 000 tonnes de carburant et de réaliser 200 millions d'euros d'économies en consommation de carburant et en temps de vol chaque année » indique le communiqué de la commission européenne.