Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 16 Janvier 2012

Le "coup de boule" de Free à ses concurrents fait enrager SFR, Bouygues et Orange



L'info est confidentielle tant les opérateurs téléphoniques concurrents de Free sont sur les nerfs. En une semaine, ce sont 35 % de leurs abonnés qui auraient fait un "chantage" aux prix voire qui se seraient désabonnés pour aller vers les offres tarifaires de Free. Difficile à vérifier.



© Freemobile
© Freemobile
Officiellement, personne ne veut communiquer sur ce qui "n'est pas un vrai sujet" pour les opérateurs concurrents de Free. Mais on reconnaît que quelques clients se sont manifestés aux services commerciaux pour négocier leurs prix. Oui des réductions auraient été accordées... Mais "Seuls les traqueurs de prix se sont désabonnés, les autres font confiance à la qualité du réseau de leur opérateur traditionnel". Info ou intox ? Difficile de faire la part des choses. Dans les associations de consommateurs, les appels sur le sujet ont été multipliés par dix. Idem sur les sites qui expliquent comment quitter son opérateur. "Même en payant les indemnités de résiliation imposées par la loi Chatel pour les douze derniers mois de mon contrat, j'économise près de 800 € par an", explique Marc, grand voyageur dans l'univers du luxe. "Aujourd'hui, j'ai un forfait illimité à 100 euros par mois, auquel j'ajoute mon abonnement iPad. Etant abonné à Free j'ai pris les deux heures gratuites proposées aux clients pour ma tablette et j'ai souscrit un forfait à 15,99 € pour mon téléphone. Faites le compte".

Dans les PME/PMI, l'offre Free a fait l'objet d'un intérêt fort de la part des dirigeants. Pour ces sociétés de petite taille qui remboursent souvent les factures téléphoniques, le nouvel opérateur est devenu une référence. Voire une obligation pour les nouveaux entrants. Il reste que les experts restent prudents et attendent la montée en puissance des infrastructure pour juger de la qualité de l'offre. Free, qui utilise en grande partie le réseau d'Orange, se dit serein face à ces critiques et précise que les 3 millions d'abonnés seront atteints avant la fin du mois. Difficile de savoir où se trouve la vérité.



1.Posté par charles Velio le 17/01/2012 08:16
Les methodes de SFR sont toutes particuliérement étranges, en effet ces derniers ayant été contacté par le nouvel opérateur ont tout simplement et ce sans confirmation écrite de la part de l'abonné suprimé la ligne ADSL en n'oubliant pas de prelever un mois d'abonnement d'avance, lorsque l'on arrive à les contacter la 1ere question qu'ils posent est "avez vous été contacté par un nouvel opérateur" et quand on leut annonce qu'ils sont enregistré ils coupent la communication. Voila une démarche ciale qui justifie le fait que l'on s'empresse de les quitter sans pour autant aller chez FRR.

2.Posté par MMISS le 18/01/2012 13:19
Marc est un menteur, il a droit qu'à un seul abonnement gratuit ou a 15,90 par foyer. A moins qu'il ai 3 foyers, donc 3 boxs.

3.Posté par Marc Lisselein le 20/01/2012 06:39
Oui nous en avons même plus car chaque bureau en région est équipée d'une box free
Je dirige une petite entreprise régionale de transport routier qui est en train d'étudier comment passer à free pour tous ses portables.
De plus, Free a annoncé qu'il allait accepter les abonnements multiples
Avant de parler et d'accuser, il faut se renseigner
Marc

4.Posté par Gwendoline le 23/01/2012 11:39
Dire que la réaction des consommateurs face à cette nouvelle offre est méconnue revient à se voiler la face. Ne serait-ce que sur facebook, on peut facilement se rendre compte de l'ampleur du phénomène. Le constat est simple : l'offre de Free est pour le moment la meilleure. Quant aux autres opérateurs, tel que SFR (j'y suis donc je peux surtout parler de celui-ci), qui font valoir leur couverture réseau et services, je peux vous assurer qu'il y a du progrès à faire. A plusieurs reprises les messages vocaux ne parviennent que plusieurs jours plus tard (j'ai loupé une offre d'emploi comme ça, merci), des sms qui ne partent/parviennent pas, j'en passe et des meilleurs.
Dans une semaine, j'ai tout compris. Affaire à suivre.