Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le maire de Nice opposé à la privatisation de son aéroport


Le ministre de l’Économie Emmanuel Macron va présenter au Conseil d'état le 10 décembre prochain son projet de loi sur l'activité et la croissance dont l'objectif est de booster l'économie française. Une première version du texte a d'ores et déjà filtré. Le document aborde de nombreux points comme le travail dominical, les professions réglementées, le permis de conduire ou encore la privatisation des aéroports de Lyon et de Nice. Cette dernière mesure est loin de plaire à Christian Estrosi, Député-Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur.



Parmi les nombreux sujets abordés dans le projet de loi sur l'activité et la croissance, Emmanuel Macron souhaite la privatisation des aéroports de Lyon et Nice-Côte d'Azur. Le Maire de Nice a d'ores et déjà fait connaître son opposition à cette opération. «L’aéroport Nice Côte d’Azur est un outil d’aménagement du territoire, au cœur de l’Opération d’Intérêt National de la Plaine du Var Eco-Vallée, dans lequel la collectivité souhaite garder la maîtrise. Je refuse que notre aéroport devienne un hub régional pour compagnies low cost», explique-t-il dans son communiqué du 19 novembre 2014. Il craint en particulier que des capitaux étrangers prennent le contrôle du tarmac, rappelant que des investisseurs chinois sont candidats au rachat des parts de l'aéroport de Toulouse. Pour sa part, il préconise : «L'Etat devrait plutôt permettre la croissance de la deuxième plate-forme aéroportuaire de France, en ouvrant les droits de trafic qu'elle réclame pour desservir directement toujours plus de destinations et répondre ainsi à la forte attractivité d'un territoire mondialement reconnu, qui vit une véritable mutation économique».