Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le patron d'Airbus tacle Boeing


A quelques jours du salon du Bourget, le patron d’Airbus Fabrice Brégier a aiguisé ses arguments de vente lors des Innovation Days d’Airbus. Il a ouvertement critiqué les avions de Boeing. Ces déclarations montrent qu’une guerre de communication est désormais ouverte entre les deux rivaux.



Le patron d'Airbus tacle Boeing
Fabrice Brégier n’a pas mâché ses mots, comme le montre ses paroles rapportées par Challenges. Le patron d’Airbus a tout d’abord défendu son A320NEO «Nous avons clairement la part du lion sur les monocouloirs. Cela va-t-il continuer ? Oui, si vous avez le meilleur produit. Et tout le monde sait que le NEO est meilleur que le 737 MAX !». Il a également glissé quelques phrases sur l’A350, attendu au Salon du Bourget, «Nous sommes en train de rattraper notre retard avec l’A350, assure Fabrice Brégier. Notre avion a plus de potentiel que le 787, et la version A350-1000 affiche les mêmes performances que le 777-300ER, avec 25% de consommation en moins».
Ces tacles verbaux font suite aux attaques du patron de Boeing, Jim McNerney, qui avait affirmé que son concurrent européen ne disposait pas d’avions pouvant concurrencer son futur 777X et ajouté «Ils n’ont pas d’appétit pour lancer un avion de zéro, or ils devraient lancer un avion de zéro». Le patron PDG a répondu à cette dernière pique en appuyant là où cela fait mal : les déboires du B787 «Nous n’avons pas d’appétit pour lancer un appareil cloué au sol», a-t-il ironisé. En cette période de crise européenne et de fort développement aéronautique sur les marchés émergents, les retrouvailles des deux avionneurs sur le terrain du Bourget seront sûrement tendues et l’occasion de bons mots assassins.