Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 19 Mai 2011

Le poney n’est donc pas un voyageur comme les autres





C’est la leçon que l’on peut tirer de la dernière fable ferroviaire relatée, entre autres, par le Telegraph. Le quotidien britannique explique dans son édition du 19 mai qu’un voyageur s’est obstiné à vouloir embarquer avec son acolyte sur un train en gare de Wrexham, au Pays de Galles. Le problème : l’acolyte en question était un poney, et le passager entendait pouvoir voyager – pendant deux heures tout de même – avec son animal, comme d’autres transitent avec un chien ou un chat. « Je connais la loi » a même souligné l'ambitieux voyageur (celui à deux pattes) à qui l’on refusait de vendre un deuxième billet. Qu’à cela ne tienne : il aura finalement tenté de faire embarquer le poney à bord du train, sans succès, un conducteur étant intervenu, et l’animal ne semblant pas particulièrement pressé de monter en voiture.