Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 6 Juin 2012

Le printemps de l'érable touche maintenant le tourisme d'Affaires



En mai, le «printemps de l'érable» semble avoir donné un coup de froid aux performances hôtelières montréalaises mais également au tourisme d’affaires. Si l’optimiste était encore de mise il y a peu, la médiatisation du mouvement étudiant à l’international a fait peur aux voyageurs.



Le printemps de l'érable touche maintenant le tourisme d'Affaires
Les premières données reçues par Tourisme Montréal pour le mois de mai 2012 montrent un recul des réservations d’environ 25 500 nuitées dans la ville et un taux d’occupation des chambres également en baisse de 7,41 % par rapport à la même époque l’année dernière. «En mai, environ 5 à 10% des réservations ont été annulées et nous nous attendons à ce type de baisse pour juin», a déclaré Pierre Bellerose, vice-président aux relations publiques de Tourisme Montréal au site Canoe.ca.
La ville de Québec a également été touchée par une baisse de fréquentation des hôtels de 5 % pendant 28 jours. En revanche, les taux d’occupation de l’établissement ont à nouveau grimpé à la fin du mois de mai avec le congrès SportAccord. Daniel Gagnon, directeur mise en marché de l'Office du tourisme de Québec craint finalement plus la politique MICE de la Province que le mouvement étudiant : deux entités du gouvernement du Québec, la CSST (Commission de la santé et de la sécurité du travail) et la SAAQ (Société de l'assurance automobile du Québec), devaient se réunir dans les prochaines semaines mais leur budget MICE a été revu à la baisse. «C'est tragique pour une ville comme Québec. Pendant les mois d'hiver, des hôtels ont été touchés par des reculs de 25 à 30% du tourisme d'affaires» a confié Daniel Gagnon à nos collègues québécois.