Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le prix du pétrole conduit Qantas à réduire la voilure


Après les ennuis sur ses A380 et la chute du marché Japonais - destination naturelle au départ de l'Australie- c'est le prix du pétrole qui vient grever les résultats de Qantas. Décision immédiate de la direction : réduction de la capacité des vols et de l'équipe d'encadrement. Objectif, entre 11 et 16 % d'économies attendues.



Le prix du pétrole conduit Qantas à réduire la voilure
Dans un communiqué d'explications, la compagnie affirme que la sortie de crise n'est pas aussi simple que le prédisaient les instances internationales. "Nous devons affronter des difficultés liées à la situation politique et aux catastrophes naturelles que nous venons de subir en Australie ou cyclones, inondations et tremblements de terre sont venus perturber nos activités", souligne la compagnie qui a pris la décision de réduire la capacité des vols nationaux et internationaux, de limiter le nombre de fréquences domestiques et de retirer certains appareils, anciens et trop gourmands en carburant. Pour Alan Joyce, le Directeur Général de Qantas, "Il faudra compenser les coûts supplémentaires par une légère hausse du prix des billets sans pour autant être au delà des tarifs de la concurrence". Enfin, l'annonce d'une grève possible des 9000 employés vient semer le trouble. Pour Alan Joyce "Elle aurait des conséquences graves sur les résultats économiques 2011"