Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le rapport qui fait douter d’Air France


Selon Le Nouvel Observateur qui est parvenu à obtenir un rapport confidentiel évaluant les équipages d’Air France, les pilotes ne seraient pas bons. Présenté le 4 octobre à des navigants et syndicalistes triés sur le volet, le document est depuis bouclé dans un bureau. Seuls les commandants de bord ont le droit de le consulter mais à condition de venir sans téléphone et sans appareil photo.



Virginie Valdois
Virginie Valdois
De février à mars 2011, Air France a étudié le travail de ses navigants en suivant la méthode "Line Opération Safety Audit" (LOSA) de l’université américaine d’Austin, au Texas, souvent utilisée par les compagnies américaines. Pendant deux mois, 40 pilotes ont ainsi évalué leurs collègues sur 420 vols. Les conclusions étaient attendues par la profession depuis, pour être finalement présentées dans le plus grand secret à une centaine de navigants et syndicalistes, le 4 novembre dernier. "Le Nouvel Observateur" qui a réussi à se procurer une copie dévoile dans ses pages du 17 novembre que derrière ce silence se cache des mauvais résultats. Une grosse disparité de qualité de travail existe dans le cockpit. Ainsi, bien qu’ayant une majorité de très bons éléments dans ses équipages, la compagnie aurait davantage de mauvais pilotes que ces concurrentes. Un problème de connaissance ou d'apprentissage déjà soulevé… peu avant le crash du Rio-Paris, qui a entraîné des questionnements sur les formations d’Air France. Des bruits venant d’Airbus avaient alors indiqué que les rapports d’incident chez la compagnie étaient quatre à cinq fois supérieurs à la normale.






1.Posté par DELAMARE le 18/11/2011 06:45
Bonjour
Je m'étonne que tout votre article soit uniquement basé sur un article du nouvel obs et une phrase prononcée par un pilote... C'est un peu court comme enquête journalistique.

2.Posté par Annie Fave le 18/11/2011 11:52
Cher Monsieur,
Nous n'avons pas la prétention d'avoir mené une "enquête" : nous vous rapportons une information, avec le lien d'origine, dans le simple objectif de vous signaler une actualité qui nous semble intéressante et susceptible de vous intéresser.
Bien cordialement
Annie Fave
Editeur de DP.

3.Posté par nathalie charras le 18/11/2011 12:18
Bonjour,
Il n' est pas sans conséquence de prétendre que le Nouvel Obs a "obtenu" une copie de ces résultats alors que le système au sein de la Compagnie est très verrouillé...
Par ailleurs, est il honorable de parler ainsi d' une profession en occultant les nombreux rapports éloquents sur les pitots gelés...
Qu' Airbus fasse un bon nettoyage et ait une obligation de résultats avant de dénoncer une profession qu' elle semble bien méconnaitre..
A chacun ses compétences, à commencer par Airbus...
Etonnant cette opacité sur le sujet des sondes tout de meme..
Cordialement ou pas.

4.Posté par Marcel Levy le 18/11/2011 12:27
Nathalie

Je n'ai jamais contesté les visions de chacun en matière d'interprétation d'une actualité (car, je précise à nouveau qu'il s'agit d'une actualité et non d'une affirmation définitive). Non, les pilotes ne sont pas intouchables. Ils sont humains avec de très grandes qualités professionnelles et des défauts. Quelle est la finalité de ces rapports : améliorer la qualité de la formation des pilotes. C'est plus qu'honorable c'est indispensable. Regardez le classement européen des accidents par compagnie aérienne. A votre avis quelle compagnie importante est en tête ? Croyez vous un cours instant que dénoncer une faiblesse ne serve qu'à accuser toute une profession. Ce serait naïf ! Je vous écris de Montréal... J'y suis arrivé avec Air France. Vol et service impeccables. Nous sommes nombreux à croire au potentiel d'une compagnie qui doit, par ses process, devenir aussi fiable que ses concurrents.
Pour moi, ce sera cordialement même si nos avis divergent,
Marcel Lévy

5.Posté par DELAMARE le 18/11/2011 12:28
Madame FAVE,

Merci pour votre réponse. Je trouve juste que la première phrase de votre sous-titre "les pilotes ne seraient pas bons" est un raccourcis étonnant, vu qu'elle semble provenir de la phrase tirée de l'article de l'obs "Nous ne sommes pas bons", lâche un pilote présent à la réunion du 4 octobre".
Attendons d'avoir les conclusions de ce rapport, qui, je vous le rappelle, a été fait par des pilotes AF venus observer leurs collègues sans aucune complaisance pendant des vols normaux, dans le seul but d'améliorer la sécurité des vols.

Je me permets également de vous signaler que contrairement à ce que vous écrivez, les copilotes ont aussi accès à ce rapport...

A la fin de votre article, vous écrivez: "Des bruits venant d’Airbus avaient alors indiqué que les rapports d’incident chez la compagnie étaient quatre à cinq fois supérieurs à la normale. " Pourriez-vous être plus précise? Où avez-vous trouvé cette information? Dans le Figaro, qui a l'habitude d'écrire des articles à charge sur AF et notamment sur ses pilotes (quand on sait que le Figaro est une filiale de DASSAULT, qui détient 26% de Thalès, constructeur des fameuses sondes pitot vraisemblablement à l'origine du crash de l'AF447, on peut aisément comprendre pourquoi...)?
Cela veut-il dire qu'AF a 4 ou 5 fois plus d'incidents que les autres compagnies (ce qui me paraitrait incompréhensible vu que ce sont les mêmes avions!), ou bien que les pilotes d'AF écrivent 4 ou 5 fois plus de rapports que dans les autres compagnies afin de faire remonter les informations?

Cordialement
Franck DELAMARE, pilote de ligne AF sur Airbus 330/340 (copilote)

6.Posté par Mykel86 le 18/11/2011 15:19
Bonjour,
Etant utilisateur régulier de BRITAIR et d'AF (je prends un vol ce soir d'Orly pour me rendre à Montpellier le week-end), je constate à chaque fois une grande qualité de de service et de serieux de la part de leurs personnels, que ce soit au sol ou en vol.
Ce rapport ne me fera pas changer mes habitudes, et je garde une entière confiance au groupe AIRFRANCE-KLM.
Si ceci peut améliorer la qualité et la sécurité de leurs vols, cela ne peut être que du plus.

7.Posté par delapouleoudeloeuf le 19/11/2011 00:06
il me semble, qu'à l'instar des maigres informations distillées sur l'AF447 par le BEA, le fait de ne pas publier ce nouveau rapport LOSA fait fantasmer la critique et permet de jetter encore une fois le doute sur les pilotes d'AF...