Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le siège du milieu moins cher que les autres ?


Rares sont les voyageurs d'affaires qui apprécient de se retrouver, sur des vols de plus de cinq heures, au milieu d'une rangée de trois sièges! Une punition qui conduirait, selon IATA, 3 % des voyageurs à prendre le vol suivant pour obtenir la place de leur choix.



Aujourd'hui, la plupart des compagnies appliquent la réservation en ligne 24 heures avant le départ. Une solution qui pourrait permettre de régler aisément une situation inconfortable. Oui mais la technologie permet aussi de bloquer les bonnes places pour les clients qui payent le plus cher. Dans les vols très chargés, ou avec des billets à tarif très réduit, le blocage des places se fait principalement au centre des blocs siège de trois ou quatre passagers.

Pour rendre le siège du milieu plus facilement acceptable, plusieurs compagnies européennes et américaines réfléchissent à des astuces marketing qui permettraient de le vendre moins cher que les autres places dans l'avion. A contrario, le siège situé au bord de l'allée serait lui vendu quelques euros de plus que le hublot qui, s'il offre une vue incomparable sur notre globe, bloque le passager pour une grande partie du vol.

On pourrait croire qu'il s'agit là d'une innovation marketing récente. Bien au contraire, proposer les sièges les moins bien placés aux passagers qui payent le moins cher leur billet d'avion est une technique déjà appliquée depuis plus d'une décennie par les compagnies aériennes. Seule différence, personne ne le sait car l'attribution des places dans l'appareil est automatique et programmée en machine en fonction du prix payé par le voyageur.

Pourquoi changer et le dire ? Tout simplement pour introduire de nouveaux frais ancillaires autour de l'emplacement que l'on va préférer au sein de l'avion. Les cabines économiques en classe avant seront plus chères que celles situées au milieu de l'appareil mais moins chères que celles placées au fond de l'avion où le nombre de sièges est restreint. Pour l'heure, aucune des compagnies qui réfléchissent à ce système n'a encore fait de propositions concrètes sur le sujet. Mais il faut s'attendre à ce que le privilège de choisir l'emplacement de sa place dans l'avion soit lui aussi sujet à facturation...