Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Le stress gagne t-il les voyageurs d’affaires?


Une toute dernière étude de Cadremploi le dit haut et fort : 6 cadres sur 10 affirment que l’environnement professionnel, détérioré depuis plusieurs mois, est désormais source de stress pour eux. Et vous ?



Tous les voyageurs d’affaires ne sont pas cadres, il y a de très nombreux techniciens qui se déplacent pour leur activité professionnels sans ce statut. Mais la plupart des commerciaux et négociateurs ont un statut de cadre, avec une forme de responsabilité qui manifestement souffre de l’environnement économique : selon l’enquête Cadremploi publié ce lundi par Le Figaro, près de 75% d'entre eux considèrent que l'ambiance de travail s'est détériorée ces derniers mois et 64% d'entre eux s'affirment stressés dans leur activité professionnelle. Résultat, 69% évoquent des troubles de l’humeur, 67% des insomnies, 45% des douleurs physiques. Presque les deux tiers des cadres (57%) parlent de surcharge de travail. Pour tenir le coup, les uns se tournent vers leur famille (47%), d’autres vers le sport (41%) mais il y a aussi les 17% qui ont augmenté leur consommation d’alcool ou de tabac. Mauvais karma.

Le voyage d’affaires, qui conduit ces cadres à sortir de l’entreprise, intervient il comme un sas de décompression ou comme un stress supplémentaire ? Là est toute la question. Si les conditions du déplacement sont elles aussi serrées et trop spartiates, nul doute que le voyageur d’affaires se sentira comme le hamster dans sa roue et beaucoup nous ont dit, dans le cadre de notre dernier Baromètre, qu’ils étaient près à renoncer à leur déplacement. S'ils regardent de plus près la pertinence du voyage, c’est peut être pour l’éviter. Mais c’est peut être aussi pour s’échapper du quotidien et souffler. N’hésitez pas, dites le nous!

Hélène Retout

Lundi 25 Novembre 2013


Notez


1.Posté par V.Durand le 26/11/2013 10:21
Est-il possible de dire 50/50? Le voyage, oui, c'est un stress. Est-ce que j'aurais bien mon train ou mon avion, bien à l'heure au RV, les enjeux du RV, tout ça. Mais c'est aussi un changement dans le rythme du bureau et un peu d'aération générale. Donc un anti-stress ! C'est surtout, si on éviter l'aller-retour journée, un peu de temps pour lever le nez du guidon, prendre le temps d'un tout petit peu de réflexion. Et je sais que mes collègues pensent souvent la même chose mais sans vraiment l'exprimer, surtout les hommes. Les femmes sont plus sensibles aux ambiances