Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le super-hub de Stansted n'a pas le soutien de son Comté


Pour désengorger Heathrow et dans une moindre mesure Gatwick, l'une des solutions envisagées par les autorités est d’augmenter les capacités de l’aéroport low-cost London Stansted pour en faire un super-hub équipé de 5 pistes. Le conseil du Comté d’Essex (ECC), où il est situé, ne voit pas le projet d’un bon œil.



Le super-hub de Stansted n'a pas le soutien de son Comté
Dans un rapport remis à la commission Davies chargée d’établir la future politique aérienne de Grande Bretagne, l' Essex County Council Council assure que la plate-forme de Stansted ne doit pas devenir un super-hub. Selon l’organisation, tout comme l’ile aéroport voulue par le maire de Londres, ce projet serait trop onéreux et difficile à mettre en place. Il souligne que «Toute proposition d’un super-hub géant à Stansted est complètement inacceptable pour le conseil et les résidents de l’Essex». Il reconnaît néanmoins que la solution d’une piste supplémentaire sur les aéroports du sud-est de Londres comme Stansted et Gatwick semble inévitable à long terme. Pour sa part, le porte-parole du groupe propriétaire de l’installation low-cost, Manchester Airport Group, a indiqué à EADT24 que «Stansted offre d’importantes et flexibles options pour répondre aux besoins en capacité de l’aviation civile du Royaume-Uni». Selon lui, l'infratsructure peut «augmenter le nombre de vols aujourd’hui de 130 000 mouvements sans avoir besoin d’investissements significatifs dans de nouvelles infrastructures». La commission Davies rendra ses conclusions en 2015. Cela s'appelle un vrai temps de réflexion.