Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le terminal B de l'aéroport de Luxembourg ouvrira bien en 2017


Le terminal B de l'aéroport de Luxembourg sera à nouveau en activité pour l'été 2017. Lux-Airport a officiellement confirmé que le bâtiment, fermé depuis 2008, va reprendre du service afin de répondre à la croissance observée sur la piste.



Lux-Airport va bien rouvrir le Terminal B et ce dès 2017, au lieu de 2018 comme éventuellement prévu. Il explique dans un communiqué: "En raison d’une forte croissance au cours des derniers mois, l’actuel terminal A arrive à saturation. Avec les nouvelles compagnies aériennes Hop! à destination de Lyon, LOT vers Varsovie, Aegean pour Athènes, et en septembre Flybe vers Manchester et Birmingham, et enfin Ryanair à destination de London Stansted et de Porto, la fréquentation de l’aéroport est en forte croissance". L'aéroport qui accueille également des avions de plus grande capacité de Luxair, easyJet, Lufthansa, KLM et British Airways, a du revoir la capacité de ses terminaux.

De nombreux travaux pour un renouveau
Le terminal construit en 2004 avait été pensé pour accueillir des appareils régionaux. Ainsi le bâtiment ainsi que les aires de stationnement des avions seront adaptés, afin d’accueillir un plus large éventail d’appareils régionaux de plus grande taille, comme les Q400 de Luxair, les CRJ 700 et 900 de Lufthansa, les Embraer 175 de KLM et LOT ou encore les Fokker 70 de KLM. Ce terminal restera résolument destiné au trafic régional, avec 9 positions avions au total.

Le terminal B sera relié au terminal A par une extension du pont de liaison existant, qui sera équipée de tapis roulants ou de trottoirs roulants pour réduire le temps de marche nécessaire pour rallier le terminal B. En face de ce pont de liaison seront créés deux nouveaux postes de stationnement A12 et A14 pour appareils moyen-courrier qui permettront d’embarquer et de débarquer à pied, option privilégiée par les compagnies aériennes easyJet, Vueling et Ryanair.

Ainsi, plusieurs travaux doivent être entrepris : les fondations de l’ancien terminal doivent être supprimées et une nouvelle aire de stationnement doit être créée. Le marquage des aires de stationnement des avions et des voies de circulation sera modifié pour tenir compte des nouveaux types d’appareils plus volumineux. Un auvent situé du côté est de l’ancien centre de fret sera démoli pour permettre aux appareils de plus grande envergure d’accéder aux positions de stationnement ouest du terminal B. Une nouvelle alimentation électrique pour les appareils doit être installée, les systèmes de sécurité et informatiques du terminal doivent être mis à niveau conformément aux dernières normes et aux besoins opérationnels, et la climatisation, l’éclairage, l’électricité, les escalators et autres systèmes nécessitent une inspection minutieuse. Certaines constructions à l’intérieur du terminal doivent être démolies pour augmenter la capacité disponible pour les passagers. Un nouveau point de vente d’alimentation et de boissons sera très certainement mis en place . Enfin, il faudra construire le nouveau pont de liaison.

"Actuellement, pour la majorité des vols, les embarquements et débarquements se font par bus , ce que la plupart des passagers trouvent inconfortable. Demain, avec les « contact gates » les passagers pourront accéder à pied à leur appareil et monter à bord. Avec le terminal B, ce sont 10 nouvelles «contact gates» qui viendront s’ajouter aux 5 passerelles du terminal A. Cela signifie que près de 90% des vols pourront être gérés dans les conditions confortables offertes par une passerelle d’embarquement ou des «contact gates», contre 35% à l’heure actuelle", explique le gestionnaire. Le terminal B offrira également 700 m² d’espace d’attente supplémentaire.

La planification et la préparation des travaux ont débuté cette année. Les travaux de construction devraient commencer en septembre pour s’achever avant le début des vacances d’été 2017.