Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le trafic aérien de novembre porté par l'international


Le dernier indicateur mensuel du trafic aérien commercial TendanCiel a été publié le 26 décembre 2014. Selon l'analyse de la DGAC, novembre affiche une croissance un peu ralentie (+2,1 %). Mais le nombre de voyageurs transportés en 2014 a augmenté de 2,9 %.



La croissance du trafic aérien a encore été portée par l'international (+3,6 %). En revanche, le marché domestique régresse sensiblement (-2,5 %), en particulier sur les liaisons transversales métropolitaines (-4,7 %) et les lignes entre la Métropole et l’Outre-mer (-7,1 %). Concernant les principales routes reliant la capitale, Paris-Toulouse est proche de la stabilité (+0,4 % en novembre, -1,3 % sur l’année), tandis que Paris-Marseille et Paris-Nice, exposées à la concurrence du ferroviaire, décroissent très sensiblement (respectivement -4,2 % et -1,9 % ce mois-ci, -7,3 % et -5.2 % depuis début 2014).

À l’international, le trafic a augmenté de 3,6% en novembre. Néanmoins, on remarque que cette croissance est en repli par rapport aux mois précédents (+4,2 % en cumul annuel). La zone Europe (+6.5 % pour l’UE28) porte une nouvelle fois le marché. À l’inverse, le trafic avec l’Afrique recule (-3,3 %). Émirats Arabes Unis (+12,2%), Espagne (+9,0%) et Brésil (+6,4%) constituent les destinations ayant le plus significativement progressé en novembre.

TendanCiel ajoute «En termes de pavillon, le différentiel de croissance en défaveur des compagnies françaises, encore très élevé, atteint en novembre son minimum de l’année : 3,2 points en passagers et 4,1 points en PKT pour novembre, alors qu’il s’élève à respectivement à 7,8 et 7,1 points en cumul annuel».

Les aéroports affichent des résultats différenciés
La hausse du nombre de voyageurs en novembre profite de manière très variée aux différentes aéroports. A Paris, CDG (+2,7 %) réalise une performance similaire à la tendance annuelle alors qu’Orly voit son activité se stabiliser (+0,2 %). En région, Bâle-Mulhouse poursuit la course en tête (+12,4 % en novembre et +11,0 % sur 2014) ; Bordeaux (+3,0 %) et Nantes (+0,6 %) marquent le pas par rapport au cumul 2014 (+7,2 % et +6,1 %). La conjoncture demeure stable à Nice (+0,3 %), et en légère baisse à Lyon, Toulouse et Marseille (entre -0,9 % et -2,0 % ce mois-ci). «La bonne tenue de Beauvais (+8,6 %) ne devrait pas suffire à lui permettre de conserver son rang de neuvième plate-forme française au profit de Nantes au terme de l’exercice 2014», prévient la DGAC.

tendanciel_2014_11_n15_2.pdf tendanCiel_2014_11_N15-2.pdf  (684.84 Ko)