Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le trafic aérien français a grimpé de 1,4% en septembre


Le trafic aérien en France a progressé de 1,4% en septembre par rapport à la même époque l'année dernière, selon les statistiques de la DGAC. Il a été principalement marquée par une hausse des activités domestiques. Le hausse enregistré sur le secteur international a été plus modérée (+1%).



Le trafic aérien a progressé en France en septembre - Stephen Finn
Le trafic aérien a progressé en France en septembre - Stephen Finn
Le trafic intérieur de l'Hexagone a poursuivi sa croissance en septembre. Il a enregistré une augmentation de 3,0%. Les lignes transversales affichent une hausse marquée de leur fréquentation avec +9,5%. Les liaisons touchant l’Outre-Mer sont également en progression (+4,5%) et la ligne Fort-de-France/Pointe-à-Pitre (+16,3%) reste l’une des dessertes les plus dynamiques du marché domestique. En revanche, les dessertes de la capitale sont orientées à la baisse (-0,7%) pour le quatrième mois d’affilée. En cumul annuel, la hausse du trafic national s’élève désormais à +2,8% ; la tendance demeure même très légèrement positive sur Paris (+0,4%).

Le marché international a évolué de manière mesurée (+1,0%) grâce à de bons résultats obtenus avec l’Union européenne (+2,7%) et l’Afrique (+1,6%) et plus particulièrement le Maghreb (+3,6%). LA DGAC précise: "La conjoncture est à nouveau plutôt critique pour l’Amérique (-1,7%) avec cependant une forte intensification des échanges avec l’Amérique centrale (+11,0%). Pour le onzième mois consécutif, la zone Asie-Pacifique affiche des chiffres négatifs (-3,3% ce mois-ci, -4,1% sur l’ensemble de l’année 2016) avec des tendances toujours contraires pour ses deux grandes composantes (Moyen-Orient : +2,6% ; Asie : -7,5%)".

Des résultats toujours divergents sur les plates-formes
Les dix principaux aéroports français restent soumis à des fortunes très diverses en termes de fréquentation. Paris affiche un trafic quasi stable (-0,2%) grâce aux gains enregistrés à Orly (+3,6%) alors que CDG connaît un repli d’activité (-1,9%) pour le cinquième mois consécutif.
En région, la croissance est particulièrement tonique en septembre à Lyon (+12,0%) et Nantes (+10,7%). En revanche, Beauvais poursuit son repli avec un important -11,0%.

Les retards : de l'amélioration en septembre
Après un été marqué par une dégradation des indicateurs relatifs au retard, septembre renoue avec des valeurs quasi identiques à celles de 2015 : le taux de vols retardés au départ de plus d’un quart d’heure a atteint 21,4% (soit +0,3 point). Le retard moyen des vols au départ s’établit à 12,2 minutes (soit +0,2 minute).