Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le trafic aérien français a grimpé de 4 % en février


Le ciel français a enregistré une hausse de trafic de 4,0 % en février. Une croissance portée par le dynamisme du secteur international (+ 4,7 %) mais qui se vérifie aussi sur le marché intérieur (+1,7 %). Le nombre de passagers a également progressé de 3,4 % depuis le début de l'année.



Le trafic intérieur a progressé de 1,7 % par rapport à février 2014. La croissance s'observe sur l’ensemble de ses segments. Elle est particulièrement marquée sur les marchés concernant l’Outre-Mer, avec +3,1 % sur les liaisons avec la Métropole et +3,0 % sur le trafic intérieur ultramarin. Les liaisons intérieures vers la capitale ont augmenté +1,2 % tandis que les transversales ont progressé de +1,7 %. Parmi les vols majeurs, uniquement Paris-Marseille (-0,6 %) affiche des résultats en repli. «Ces bons chiffres mensuels permettent aux différents segments du marché intérieur d’augmenter en cumul annuel», ajoute le rapport mensuel Tendanciel de la Direction Générale de l'Aviation Civile.

Le trafic international a fortement grimpé en février (+4,7 %). Comme le mois précédent, l’Union européenne (+7,4 %) et la zone Asie-Pacifique (+6,8 %) boostent le secteur, alors qu’il continue de s’éroder avec l’Afrique (-2,6%). En terme de liaisons, Inde (+22,9 %) et Espagne (+12,2 %) confirment leur performance de début d’année. Chine (+13,3 %) et Canada (+8,7 %) connaissent en février un regain d’attractivité important. En revanche, la fréquentation continue à chuter sur les vols vers l’Allemagne (-2,2 %), le Maroc (-8,1%), la Russie (-18,1 %) et le Sénégal (-21,0 %).

Les aéroports de province se portent bien
La hausse de fréquentation a profité à l’ensemble des principaux aéroports français et plus particulièrement à ceux situés en région. Les plates-formes de Paris ont progressé de 2,6 % (+2,8 % à CDG et +2,0 % à Orly). Les pistes de Bâle-Mulhouse (+15,0 %) Nantes (+9,4 %) et Bordeaux (+6,2%) continuent de croître. Ppour le second mois consécutif Beauvais présente des résultats très forts : +16,7% (+15,1% en cumul annuel).

Plus de retards en février
Par contre mauvaise nouvelle pour les voyageurs d'affaires. Les indicateurs relatifs au retard du transport commercial se sont détériorés en février. La proportion des vols retardés de plus de 15 minutes au départ a grimpé de 4,9 points et la durée du retard moyen a augmenté de 2,8 minutes par rapport à la même période de 2014. «Néanmoins, pour chacun de ces indicateurs, ces chiffres demeurent plus favorables que les résultats obtenus en régime annuel (mesure sur douze mois glissants). La situation a été particulièrement dégradée les 13 et 14 février en raison d’un mouvement social touchant ADP et ayant fortement impacté la circulation à CDG et Orly», explique l'indicateur.