Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Vendredi 15 Juillet 2016

Le trafic de Paris Aéroport a chuté en juin



Contrairement aux plates-formes de Marseille, Bordeaux et Toulouse, l'effet Euro 2016 a été très limité pour Paris Aéroport en juin. Le groupe qui gère les deux pistes parisiennes, a enregistré une baisse de trafic de 1,7%.



Le trafic de Paris Aéroport est en baisse de 1,7% en juin 2016 avec 8,5 millions de voyageurs accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle (-3,9%) et 2,7 millions à Paris-Orly (+3,2%).

Le secteur international (hors Europe) affiche un recul de 6,7%. Il enregistre des chutes de trafic sur les réseaux Afrique (-13,0%), Asie-Pacifique (-11,6%), Amérique du Nord (-4,4%), Moyen-Orient (-4,2%), Amérique Latine (-1,9%). La région DOM-COM est ainsi la seule à présenter une croissance (+6,6%).

Le trafic Europe (hors France) est en progression (+2,3%) tandis que celui de la France est en décroissance (-1,5%).

Le nombre de passagers en correspondance a régressé de 2,8%. Le taux de correspondance s'est établi à 22,0% (-0,3 point).

Paris Aéroport : +1,5% au 1er semestre
Depuis le début de l'année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de 1,5% avec un total de 46,2 millions de voyageurs. Le nombre de passagers en correspondance a augmenté de 2,8%. Le taux de correspondance est de 24,2%, soit une hausse de 0,4 point.

Hausse au Chili et baisse en Turquie
Le trafic de la plate-forme de Santiago du Chili, dont le Groupe ADP détient 45% du capital, est en hausse de 12,2% en juin 2016 et de 11,2% depuis le début de l'année.

Le trafic de TAV Airports, dont le Groupe ADP détient 38% du capital, est en baisse de 3,2% au mois de juin 2016 et en hausse de 2,8% depuis le début de l'année.