Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le trafic de Paris Aéroport a chuté en juin


Contrairement aux plates-formes de Marseille, Bordeaux et Toulouse, l'effet Euro 2016 a été très limité pour Paris Aéroport en juin. Le groupe qui gère les deux pistes parisiennes, a enregistré une baisse de trafic de 1,7%.



Le trafic de Paris Aéroport est en baisse de 1,7% en juin 2016 avec 8,5 millions de voyageurs accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle (-3,9%) et 2,7 millions à Paris-Orly (+3,2%).

Le secteur international (hors Europe) affiche un recul de 6,7%. Il enregistre des chutes de trafic sur les réseaux Afrique (-13,0%), Asie-Pacifique (-11,6%), Amérique du Nord (-4,4%), Moyen-Orient (-4,2%), Amérique Latine (-1,9%). La région DOM-COM est ainsi la seule à présenter une croissance (+6,6%).

Le trafic Europe (hors France) est en progression (+2,3%) tandis que celui de la France est en décroissance (-1,5%).

Le nombre de passagers en correspondance a régressé de 2,8%. Le taux de correspondance s'est établi à 22,0% (-0,3 point).

Paris Aéroport : +1,5% au 1er semestre
Depuis le début de l'année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de 1,5% avec un total de 46,2 millions de voyageurs. Le nombre de passagers en correspondance a augmenté de 2,8%. Le taux de correspondance est de 24,2%, soit une hausse de 0,4 point.

Hausse au Chili et baisse en Turquie
Le trafic de la plate-forme de Santiago du Chili, dont le Groupe ADP détient 45% du capital, est en hausse de 12,2% en juin 2016 et de 11,2% depuis le début de l'année.

Le trafic de TAV Airports, dont le Groupe ADP détient 38% du capital, est en baisse de 3,2% au mois de juin 2016 et en hausse de 2,8% depuis le début de l'année.