Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 5 Avril 2017

Le vol international le plus court au monde va être supprimé



A peine 6 mois après le lancement de la ligne St Gallen Altenrhein – Friedrichshafen, la compagnie People’s Viennaline jette l'éponge. Elle va mettre ainsi un terme le 14 avril 2017 à la liaison internationale la plus courte du monde, soit 8 minutes de vol.



Le plus petit vol international se fait couper les ailes
Le plus petit vol international se fait couper les ailes
Lors du lancement de la ligne St Gallen Altenrhein (Suisse) – Friedrichshafen (Allemagne) en novembre 2016, de nombreuses voix s'étaient levées contre ce vol biquotidien de 8 minutes au dessus du lac de Constance. Elles mettaient surtout en avant son aberration environnementale. Les écologistes peuvent maintenant se réjouir. People’s Viennaline, la compagnie qui assure cette liaison, va fermer la route le 14 avril prochain.

Toutefois, cette décision n'a pas été motivée par des raisons écolos mais économiques. L'entreprise qui espérait transporter 40 000 passagers annuels entre les deux villes, n'avait enregistré que 2 300 clients en mars.

Le prix d'appel pour ce vol de 8min était d'environ 40€ l'aller simple. Une somme importante pour un gain limité puisque le trajet en voiture entre les villes n'est que d'une heure.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Bonjour

Merci de nous donner votre avis. Il sera très utile pour améliorer les contenus de DéplacementsPros.com.

Les messages sont modérés

Le courage des opinions exprimées est une vertu que nous cultivons.
Les messages postés avec des adresses mails erronées ne seront pas publiés.

Les messages agressifs ou injurieux sont systématiquement éliminés.
Autant le savoir pour ne pas perdre votre temps.

Les commentaires ne sont pas faits pour assurer la publicité commerciale d'un annonceur ou d'un opérateur. Merci d'en tenir compte car tous les messages contraires à cette règle seront systématiquement effacés.

La rédaction