Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Le wifi via la lumière : le transport aérien adore l'idée


Chaque jour apporte son lot de nouveautés en matière de Li-Fi, la transmission d'internet via des ampoules led, spécialement conçues pour la transmission du signal. Dernière information en date, les chercheurs de l’institut Fraunhofer Heinrich Hertz de Berlin serait parvenus à doubler le flux de transmission Li Fi en moins de 6 mois. Désormais, on parle de flux de 1 Gb et sans doute très vite du double ! Autant dire que les avionneurs attendent avec impatience cette merveille.



Le wifi via la lumière : le transport aérien adore l'idée
Pour l'heure, les applications concrètes ne sont pas encore d'actualité même si les chercheurs pensent qu'il sera plus facile d'utiliser des leds que des relais classiques. Mais au-delà de l'apparente simplicité du système, le Li-Fi i permettra d'éviter les perturbations électromagnétiques et facilitera la sécurisation de transmission puisque la lumière, elle, ne peut franchir les murs ou être captée par des systèmes espions. Parmi les entreprises qui regardent de très près cette nouvelle technologie, les compagnies aériennes veulent désormais participer aux premiers essais qui leur permettront de valider la technologie hi-fi à bord des appareils. Boeing, comme Airbus, se dit particulièrement attiré par les premières présentations en laboratoire réalisées en Allemagne et aux États-Unis. Certains évoquent même l'idée, dans le cas où le développement technologique serait rapide, de voir la première intégration des technologies Li-Fi dans le prochain A350 d'Airbus. Plus pragmatiques, la DB a fait savoir qu'elle était attentive à ces nouveautés qui pourraient bien changer l'arrivée du net dans les trains.

Mais cette nouvelle technologie a également des contraintes. Pour l'utilisateur, il faut rester dans le cadre du halo lumineux pour capter le signal. Pour une couverture parfaite, il est donc nécessaire d'avoir une répartition lumineuse la plus fluide possible, ce qui n'est pas forcément le cas dans les bureaux ou les avions. Enfin, l'intégration d'un détecteur automatique de Li-Fi dans les appareils utilisés par les voyageurs est indispensable pour se connecter à ce nouvel outil sans fil. Là aussi, pas moins d'une dizaine de constructeurs de Smartphones, de tablettes et d'ordinateurs portables se sont déclarés prêts à fournir très rapidement des modèles dotés de cette cellule, à condition d'en obtenir les spécifications techniques. Difficile aujourd'hui de satisfaire leur demande tant les évolutions sont rapides en laboratoire. Mais les scientifiques eux restent encore plus prudents. Dire que cette technologie arrivera très rapidement en vol serait donner de faux espoirs aux utilisateurs. Le prix élevé des LED, l'absence de maîtrise des réseaux constitués autour du Li-Fi et le manque de recul sur les capacités technologiques du système ne permettront pas de test grandeur nature avant au moins cinq ou six ans. Et ce, même si les opérateurs sont pressés de le voir débarquer sur le marché.

A New York,
Philippe Lantris

Mercredi 10 Avril 2013


Notez