Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les A380 immobilisés jusqu'à 8 semaines, à cause des micro-fissures


Les réparations des micro-fissures des ailes des A380 repérées en janvier 2012 demanderaient huit semaines d’immobilisation si elles étaient faites en une fois. Dans son édition du 10 juin 2012, le magazine spécialisé FlightGlobal avance le chiffre de 30 000 heures de travail par appareil.



Les A380 immobilisés jusqu'à 8 semaines, à cause des micro-fissures
Interrogé par l’AFP, Airbus a reconnu que Emirates - le plus gros propriétaire du superjumbo - avait choisi cette solution qui demande «plusieurs semaines» d’immobilisation pour faire les réparations nécessaires sans toutefois confirmer les chiffres avancés par la revue spécialisée. L’autre possibilité est d’effectuer les gestes demandés lors des visites de maintenance programmées après 2, 4 et 6 ans de vol. «C'est aux clients de décider s'ils veulent mener les réparations en une fois ou en plusieurs étapes. Ils choisissent ce qui convient le mieux à leur opérations et répond le mieux à leurs besoins» a indiqué le porte-parole de l’avionneur.
L’ardoise des réparations sera prise en charge par Airbus, mais celui-ci a déjà indiqué qu’il ne verserait pas d’indemnisation pour les semaines où les gros porteurs seraient cloués au sol. Les pièces qui remplaceront les équerres métalliques défectueuses sont en cours de fabrication et d’homologation. Le constructeur prévoit donc de commencer les réparations fin 2012. Airbus a également précisé que les ailes de ses futurs A380 seraient fabriquées avec le nouveau aluminium évitant l'usure prématurée des pièces incriminées à partir de 2013 pour les appareils livrés en 2014.