Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 5 Septembre 2013

Les Français partent moins en voyage d'affaires que les Allemands



Thalys et Ifop ont interrogé les Français, les Allemands, les Belges et Néerlandais sur leurs habitudes de voyage pour faire le point sur la mobilité internationale. L’étude montre qu’un tiers des Européens se déplacent régulièrement à l’étranger pour leur travail, au moins une fois par an. Mais ce score élevé dissimule de fortes disparités selon les pays. Par exemple, seulement 23 % des collaborateurs hexagonaux partent en déplacement professionnel.



Les Français partent moins en voyage d'affaires que les Allemands
Si 41% des Allemands traversent régulièrement les frontières pour le travail, ce n’est le cas que de 23 % des Français, au 4e rang de la mobilité internationale derrière les Belges et les Néerlandais, nettement plus voyageurs. L’étude de Thalys, réalisée avec Ifop, constate d’autre part un écart de près de 20 points entre les sexes. Si 42 % des hommes actifs déclarent voyager régulièrement à l’étranger pour leur travail, ce n’est le cas que de 25 % des femmes.

Un tiers des collaborateurs français voyagent en 1ère classe
Les Allemands et les Néerlandais sont les champions de la Classe Affaire pour leurs déplacements en avion, un quart d’entre eux la choisissant de préférence, loin devant les Français et les Belges. Si les Français ne sont qu’une petite minorité à s’offrir la Business pour leurs voyages professionnels en avion (13 %), ils restent en revanche nombreux à préférer la première classe pour les voyages en train (33 %). Quel que soit le pays en tous cas, la Business class (avion) et la première classe (train) sont surtout une affaire d’hommes. On observe un écart de 6 et 10 points dans les pratiques (31 % des hommes contre 25 % des femmes pour le train, 25 % des hommes contre 15 % des femmes pour l’avion). Il semblerait qu’il s’agisse surtout d’une inégalité professionnelle car l’étude révèle que les préférences quant aux modes de transport diffèrent selon les pays, mais pas selon les sexes.

Le livre et les journaux règnent toujours dans les wagons
Le livre et la presse papier semblent avoir encore quelques beaux jours devant eux. Dans tous les pays concernés par le sondage, la lecture de la presse est la pratique la plus citée (83 %). Le plaisir d’un bon livre à bord reste partagé par 75 % des Européens interrogés. Mais les appareils électroniques ont également pris leur aise dans le train. Désormais, plus d’un Européen sur deux joue aux jeux électroniques. 57 % des personnes interrogées par Thalys déclarent jouer à bord des trains, sur son mobile, sur sa tablette, sa console ou encore son ordinateur portable… La possibilité de regarder un film partout avec les nouveaux supports multimedia fait également progresser le «cinéma mobile», mais cette pratique est bien moins répandue que le jeu (un quart à un tiers des personnes interrogées déclarent s’y adonner à bord des trains).

Train, avion, voiture ou bus ?
Les Français et les Allemands préfèrent le train à grande vitesse (à hauteur de 38 et 37%) sur tous les autres modes de transport, qu’il s’agisse de l’avion, de la voiture ou du car. C’est encore plus vrai chez ces derniers pour les voyages professionnels, où l’écart se creuse avec l’avion (42 contre 34 %). Malgré leur sobriété écologique reconnue, à l’avant-garde d’un grand nombre de pratiques, les Néerlandais se caractérisent par leur plébiscite en faveur de la voiture en général (qu’ils préfèrent à hauteur de 58%).