Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Deplacements Pr


Le premier quotidien du voyage d'affaires et des déplacements professionnels





Les Français renonceraient à la télé et l'alcool pour une connexion


Selon l'étude de Tata Communications intitulée "Monde Connecté II", les Français passent moins de temps en ligne que les autres pays. En revanche ils y sont attachés. Ils seraient même prêts à renoncer à la télé ou l'alcool pour avoir une connexion.



L’utilisation quotidienne moyenne d'Internet en France est de 4,2 heures contre une moyenne mondiale de 5,1 heures. Seuls 15 % des sondés français utilisent Internet pendant six heures, ou plus, par jour. En outre, les personnes interrogées dans l'Hexagone estiment qu’elles peuvent rester 9,9 heures sans accès à Internet, en deuxième position juste après les Allemands (10,7 heures).

Malgré cela, près de deux tiers (62 %) des Français sondés disent avoir connu la crainte de rater quelque chose lorsqu’ils n’avaient pas accès à Internet. Ils sont d'ailleurs 32 % à dire qu'ils renonceraient à la télévision en faveur de l’accès à Internet . 27 % choisiraient le monde en ligne à celui de l’alcool. Les Français reconnaissent volontiers les avantages procurés par Internet. 76 % des participants citent la capacité d’une connexion mondiale immédiate comme l’avantage clé procuré aujourd’hui. Un quart croit que l’avantage le plus stimulant proposé par Internet à l’avenir sera une connectivité à la vitesse de la lumière.

Méconnaissance d'internet
Beaucoup - parmi les 9 417 utilisateurs d’Internet dans le monde interrogés - ne comprennent pas véritablement comment fonctionne Internet. Seule la moitié des personnes sondées dans le monde identifie précisément où se trouve Internet, soit dans des centres de données connectés à un réseau. En outre, 82 % ne savent pas que le mode le plus rapide de la diffusion Internet sur leur appareil se fait par des câbles sous-marins. 64 % des personnes interrogées croient à tort qu’Internet est infini et 70 % déclarent à tort qu’Internet appartient à ’tout le monde’.