Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 14 Février 2016

Les Français sont des champions des heures supp'



Même si les collaborateurs français sont officiellement aux 35 heures, ils sont bon nombre à ne pas compter leurs heures. Selon une étude du fournisseur d'espaces de travail Regus, près d'un tiers des travailleurs de l'Hexagone déclare réaliser en moyenne 15 heures de travail supplémentaire par semaine.



Horloge iStock paul kline
Horloge iStock paul kline
L'étude Regus révèle que la majorité des travailleurs français estime réaliser entre 1 à 12 heures supplémentaires par semaine (63% vs. 79% au niveau monde). Toutefois ils sont également près d’un tiers (27%) à déclarer faire plus de 15 heures, soit près de deux jours de travail. Les gros bosseurs sont ainsi plus nombreux qu'au niveau mondial, où le taux est de 14%. Cette proportion tend à augmenter selon les secteurs d’activité et la taille de l’entreprise. Ainsi, le conseil (31,3 %), l’informatique (29,6 %), le Retail (28,6 %), le secteur Médias / Marketing (28 %) et la Banque / Assurance (27,3 %) sont les plus impactés par ce phénomène qui touche d’autant plus les  PME où ce pourcentage atteint 29,3 %.

Globalement, les pays européens, France (27%), Royaume-Uni (17 %), Pays-Bas (16,2 %) et Allemagne (15,6 %) en tête, sont particulièrement concernés par cette tendance devant les États-Unis (12 %) ou la Chine (9 %).
 
Les salariés français mettent les bouchées doubles le jeudi
Si partout dans le monde les professionnels plébiscitent le début de la semaine pour allonger leurs horaires où travailler en dehors des heures de bureau (16% le lundi et 10% le mardi), les Français privilégient le jeudi pour finaliser leur travail dans les temps (13%). Ils sont en revanche assez peu à déclarer se reconnecter le week-end (10%), contrairement aux pays anglo-saxons qui optent davantage pour ce fonctionnement (28% des Anglais, 27% des Américains ou encore 26% des Australiens).

Le Sud grand adepte des heures supp'
L’étude Regus révèle par ailleurs une forte propension à réaliser plus de 15 heures supplémentaires dans les villes du sud avec pas moins de quatre villes positionnées dans le «Top 5». En effet, si Lille occupe la première place avec 37,5%. Toutes les autres classées sont dans le Sud. Nice (37%), Toulouse (31,6%), Bordeaux (28,6%) et Lyon (28%).
Les parisiens arrivent quant à eux en sixième position : ils sont 25,9% à déclarer faire l’équivalent de sept jours par semaine, suivi par les strasbourgeois (23,5%), les nantais (20%) et les marseillais (17,6%).