Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 30 Mai 2011

Les TGV de l'info sur les rails de la SNCF



La SNCF mettra en service en décembre des TGV duplex de troisième génération, qui permettront notamment aux passagers d'être mieux informés grâce à des écrans situés dans chaque voiture. Malheureusement, le wifi ne sera pas encore d'actualité.



Les TGV de l'info sur les rails de la SNCF
Le nouveau train, baptisé Euro Duplex, sera introduit pour commencer sur la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône, au mois de décembre. Une ligne qui n'a pas été choisie au hasard puisque les rames conçues par Alstom sont compatibles avec les réseaux allemands, suisses et luxembourgeois. Et Guillaume Pépy, lors de son point presse d'inauguration ce lundi, n'a pas caché ses ambitions : "Cette rame est l'arme de la SNCF pour conquérir des parts de marché en Europe", a souligné le patron de la SNCF à la gare de Champagne Ardenne TGV. La nouvelle liaison TGV Rhin-Rhône permettra, à partir de décembre, de relier Strasbourg et Lyon en 3H40. Un an plus tard, l'achèvement de travaux supplémentaires près de Mulhouse doit permettre de gagner 25 minutes supplémentaires sur le trajet Strasbourg-Lyon.
Les nouvelles rames ressemblent fort aux TGV de deuxième génération, qui datent de 2005. Pour les personnes à mobilité réduite, les couloirs sont plus larges et les toilettes accessibles.L'amélioration réside dans l'information, le gros point noir de la SNCF: des écrans, installés à l'extrémité de chaque rame, permettront de savoir quel sera le prochain arrêt, à quelle vitesse va le train ou encore de connaître la distance parcourue. Les agents de SNCF peuvent gérer les annonces sonores à partir de consoles de commandes et tenir les passagers informés durant le voyage et permettent de communiquer en cas d'incident. Les sièges sont dorénavant équipés d'afficheurs de réservation digitaux indiquant sur quelles parties du trajet les places sont occupées. A l'extérieur, à côté des portes, des écrans de nouvelle génération permettent également de connaître plus clairement, et en plusieurs langues, les gares desservies et la destination.
Gros regret, les rames de la 3ème génération sont "prédisposées pour le wifi" mais les voyageurs ne pourront pas y avoir accès dans l'immédiat, ont expliqué des ingénieurs lors d'un voyage d'essai entre Paris et la gare de Champagne Ardenne TGV.



1.Posté par Garfield le 31/05/2011 12:30
Bien, bien, bien... Ainsi, la gadgétisation des derniers TGV est considérée non seulement comme une génération à elle toute seule, mais en plus comme une arme destinée à partir à la conquête des rails étrangers...

Il est vrai que, pour la SNCF, l'ouverture des réseaux à la concurrence ne devrait se faire qu'à son seul profit ; car que de contraintes, de barrages pseudo techniques, et autres manoeuvres sous la ceinture la compagnie nationale française use et abuse pour décourager les opérateurs étrangers de venir sur sol français ! À Paris, on voit très mal des exploitants ferroviaires concurrents se placer pour palier aux manquements, volontaires ou non, de la SNCF à faire progresser le rail en France...

Impensable : des sociétés n'ayant rien à voir avec la SNCF remporter des contrats avec les régions exaspérées par les grèves affectant surtout les TER... ; petites sociétés, genre "short lines" américaines, reprendre le trafic marchandises sciemment sabordé par le fameux opérateur historique... ; opérateurs ferroviaires locaux permettant une renaissance du wagon isolé, cette bête noire des technocrates SNCF...

La vision, le rêve, de nos chers (pour ne pas dire "dispendieux") dirigeants SNCF serait une Europe parcourue de TGV français, les autres sociétés étant réduites à des fonctions locales et à la desserte fine et finale des marchandises. Pour le moment, cette arrogance "SNCFo-TGVesque" me fait plutôt espérer une croissance du ferroviaire allemand ou suisse sur les rails français...