Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 12 Octobre 2017

Les Travel Managers pensent de plus en plus aux voyageurs d'affaires



Selon la nouvelle étude "Managing the Modern Business Traveller", menée par l’Association of Corporate Travel Executives (ACTE) et commandée par Amex GBT, les travel managers sont en train d’adopter des approches de plus en plus centrées sur le voyageur dans le développement des politiques et des programmes voyage. Malheureusement, les résultats sont une longue suite de portes ouvertes... qui se concluent par une assertion ainsi résumée : les travel managers s'intéressent de plus en plus à leurs voyageurs. A la rédaction, on était pourtant persuadé que c'était la base de leur mission !



On comprend mieux la faiblesse de l'étude en lisant la méthodologie de cette étude Managing the Modern Business Traveller, menée par l’Association of Corporate Travel Executives (ACTE) et commandée par Amex GBT. Pour la réaliser, ACTE a interrogé 174 travel managers d’entreprises du monde entier (les Amériques, 55% ; EMEA, 28% ; APAC, 17%) entre août et septembre 2017. Des chiffres top faibles pour donner de la valeur à cette étude. Si l'on regarde bien sur la zone EMEA, seuls 48 TM ont été interrogés sur plus de 58 pays. Autant dire que tout cela tient plus du doigt mouillé que de l'analyse fine.

Cette étude indique que les voyageurs d'affaires restent attachés à la qualité de vie. 31% des travel managers interrogés constatent une progression du besoin d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée chez leurs collaborateurs. Par ailleurs, 30% d’entre eux ont observé une volonté croissante de lier business et loisirs.

Contrairement à la plupart des études menées en France, Acte considère que le collaboratif connait une forte évolution dans l'organisation des déplacements professionnels. Et d'affirmer que les voyageurs d'affaires sont de plus en plus tentés par des méthodes de déplacement et d'hébergement alternatifs. En effet, 79% des acheteurs sondés remarquent une hausse dans l'utilisation de services issus de l’économie de partage comme Uber et Lyft. Cette année, la moitié d’entre eux (50%) a également vu une augmentation de l’usage des transports terrestres non traditionnels. Il en va de même pour les options d'hébergement comme Airbnb : 20% des responsables voyage interrogés ont observé une augmentation de cette tendance en 2017, contre 40% l'an dernier.

Selon ACTE, les travel managers sont en train d’ajuster les politiques et envisagent de nouveaux outils pour répondre aux nouveaux besoins des professionnels en déplacement. Plus de 9 sur 10 (93%) proposent ou prévoient de fournir des applications d'information. 89% s’intéressent aux applications de réservation et 81% des appli T&E. C'est le moins que l'on puisse demander à ces professionnels qui font leur travail.

Les données internes et externes permettent aux travel managers de se mettre à la place des voyageurs. Un chiffre surprend : 90% d’entre eux affirment utiliser les données relatives aux voyages et aux dépenses réalisés auprès des TMC. Sans doute la vision attendue par Amex GBT, la TMC semble vouloir se développer de plus en plus vers l'audit. 76% des sondés se tournent vers les fournisseurs de cartes de paiement, 66% utilisent les systèmes internes et les analyses des TMC et 60% évaluent les données de conformité des politiques internes.
 
Greeley Koch, executive director ACTE explique : "Alors que les politiques voyage doivent absolument changer pour tenir compte des besoins individuels, les travel managers peuvent - et devraient - exploiter le point de vue des voyageurs pour les encourager à prendre les bonnes décisions, et assurer ainsi la conformité aux politiques. Après tout, les travel managers sont non seulement responsables de la sécurité de leurs voyageurs, mais aussi des coûts engendrés".. Belle lapalissade professionnelle !



1.Posté par ronald le 13/10/2017 08:20
cette étude est du foutage de gueule, du pipo intégral
A quand des analyses plus sérieuses. ils prennent les TM pour des imbéciles

2.Posté par Eric messager le 14/10/2017 11:12
Bonjour ,
Pourquoi diffuser cette étude qui en effet n'a aucune valeur compte tenu de la taille de l'échantillon dont , en plus , nous ne savons pas grand chose sur sa représentativité ?
Vous Le dites vous-même et du coup je m'interroge sur le "pourquoi" de cette diffusion? Certains pourraient le lire rapidement et en tiraient des conclusions que je vois déjà sur LinkedIn par exemple ...

3.Posté par Marcel Lévy le 16/10/2017 17:05
Bonjour

Notre politique sur le sujet a toujours été la même : nous ne sommes pas des censeurs qui jugeons de ce qui est bon ou mauvais pour le lecteur. Par contre, nous commentons, c'est notre devoir. D'où ce papier qui donne les limites de l'étude et précise le peu de crédibilité à apporter.

Acte est devenue une association habituée à ce type d'études. Dans ce cas, on ne saurait blâmer Amex GBT qui n'a fait que la financer.

Cordialement
Marcel Lévy

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Bonjour

Merci de nous donner votre avis. Il sera très utile pour améliorer les contenus de DéplacementsPros.com.

Les messages sont modérés

Le courage des opinions exprimées est une vertu que nous cultivons.
Les messages postés avec des adresses mails erronées ne seront pas publiés.

Les messages agressifs ou injurieux sont systématiquement éliminés.
Autant le savoir pour ne pas perdre votre temps.

Les commentaires ne sont pas faits pour assurer la publicité commerciale d'un annonceur ou d'un opérateur. Merci d'en tenir compte car tous les messages contraires à cette règle seront systématiquement effacés.

La rédaction