Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les Travels Managers s'interrogent sur la NDC


Depuis plusieurs années, IATA milite pour la New Distribution Capability (NDC), un système technologique qui facilite la distribution des prestations aériennes, notamment des ancillary services. L'association mondiale a réalisé une étude sur le sujet qui indique que les acheteurs de voyage Corporate s'interrogent sur la NDC. Manque d'information ?



En partenariat avec Festive Road, IATA a interrogé 17 acheteurs voyage corporate de 5 continents sur leurs connaissances et leurs attentes de la NDC. L'étude montre que les professionnels du Business Travel ont une perception plutôt neutre de cette solution. Les sondés reconnaissent d'ailleurs avoir des connaissances très limitées sur ce système ainsi que des craintes. Ils ont peur que les compagnies aériennes affichent encore plus de différences de prix et de contenus entre les canaux. Cela révèle un des principales préoccupations des travel managers : que la gestion du programme, des données et des capacités d’approvisionnement complexifiée soit pénalisée car les voyageurs auraient accès à des contenus hors des canaux préférés. Les participants ajoutent qu'ils s’inquiètent de voir les GDS ou les TMC ne pas communiquer assez sur cette nouvelle solution. Ils sont aussi soucieux de voir quelle valeur ajoutée sera créée avec cette solution.

Des contenus facilement accessibles
Les Travel managers devaient également indiquer les éléments de la NDC qui pourraient améliorer leur efficacité et leur quotidien. Ils ont cité : avoir accès à tous les produits dans un format pratique, être accessible sur mobile et suivre la politique voyage de la société. Mais ils sont parfois bien en peine de savoir quelle réponse indiquer : ils reconnaissent également vouloir avoir plus d'informations sur le système mis en place par IATA.

6 points problématiques freinant le travail des TM
Le rapport a également identifié 6 "points douloureux" qui impactent l'efficacité de la gestion des déplacements professionnels :
- les données : les acheteurs sont frustrés par le manque de données précises et concises sur les dépenses réelles.
- la communication : Ils s'inquiètent de voir que les échanges directs entre les fournisseurs et les voyageurs sont de plus en plus courants. Par exemple les programmes de fidélisation aériens et hôteliers sont utilisés pour faciliter cette communication directe.
- Distribution et contenu : les TM n'apprécient pas que certains produits ou services soient disponibles en vente directe et pas sur les canaux indirects. Cela tend à pousser les collaborateurs à ne pas suivre les règles de l'entreprise en termes de prix ou de billetterie.
- Intermédiaires : 9 des acheteurs estiment que les TMC sont menacées si elles continuent de fonctionner de la même manière. Ils souhaitent qu'elles s'adaptent afin de mieux répondre à leurs besoins. Ils pensent aussi que l'avenir des GDS est sombre.
- Les voyageurs et l'expérience de réservation : les TM ont reconnu qu'ils devaient de plus en plus répondre aux besoins des voyageurs plutôt que se concentrer sur ceux de leur entreprise à travers la politique voyage.
-Les coûts : en plus des augmentations importantes des coûts hôteliers et l'accent mis sur les frais non-aériens, les acheteurs ont également évoqué une réduction des effets de levier.

"La NDC ne résoudra pas tous les "points douloureux" cités par les acheteurs de voyage mais il est clair que leur vision du potentiel de la NDC cadre bien avec les buts du programme. Nous avons une formidable opportunité pour accroître notre sensibilisation auprès des TM, de faire appel à leur chaîne d'approvisionnement indirect pour faciliter la compréhension de la NDC", explique Aleks Popovich, Vice President Senior Financial and Distribution Services chez IATA. Il reste maintenant à faire passer les messages et travailler à la compréhension du sujet !