Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les USA demandent à Boeing de réparer des B787 en urgence


Après avoir connu des débuts difficiles, le Boeing 787 est à nouveau sous le feu des autorités américaines. La FAA somme Boeing d'effectuer une modification «urgente» sur certains moteurs General Electric équipant les Dreamliner. Après un incident enregistré pendant un vol Japan Airlines fin janvier, ils sont suspectés de pouvoir s'arrêter en plein vol.



L'agence américaine FAA commande à Boeing de faire une modification "urgente" sur les moteurs GEnx-1B PIP 2 de General Eletric installés sur les Boeing 787. Ces réacteurs sont soupçonnés de s'arrêter en plein vol. L'incident est arrivé sur l'un des deux moteurs d'un Dreamliner de Japan Airlines qui s'est coupé soudainement, le 29 janvier, alors qu'il était à 20 000 pieds d'altitude. Les pilotes ne sont pas parvenus à le relancer. Ils se sont alors posés avec le moteur restant, un modèle plus ancien. L'enquête a révélé que de la glace s'était accumulée dans les aubes, provoquant des frottements qui ont endommagé le moteur jusqu'à conduire à son extinction. L’autorité fédérale souhaite que l’épaisseur du carter de la soufflante soit revue afin d'éviter tout frottement. Elle explique "L’éventualité d’une panne en plein vol des deux moteurs (ndlr: sur les 787 équipés uniquement du modèle PIP 2) pour le même problème est une question de sécurité urgente".

Pour le moment, les homologues européens de la FAA n'ont pas émis de consignes similaires. Seules les compagnies américaines ont donc l'obligation d'effectuer la modification demandée d'ici septembre et Boeing a indiqué que cela concernait donc 43 appareils. Mais à l'échelle mondiale, 175 B787 de 29 compagnies pourraient devoir subir la réparation.

Doug Alder, un porte-parole de l’avionneur, a expliqué à l'AFP que 40 Dreamliner avaient déjà été réparés. Il a ajouté que le problème ne survenait qu’en hiver et en basse altitude. Il a aussi précisé dans un mail: "Boeing et GE ont conduit une enquête conjointe et coopèrent avec la FAA sur une solution pour résoudre complètement le problème".

Après son lancement fin 2011, le Dreamliner a connu plusieurs déboires techniques. Par exemple après deux cas de surchauffe de batteries lithium-ion en 2013, l'avion a été cloué au sol pendant 3 mois.