Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Vendredi 23 Novembre 2012

Les aéroports français visent la qualité. Qui en doute ?



Vaste sujet que celui traité aux 7èmes Assises Nationales de la Qualité en Aéroport, organisées le 22 novembre par l'Union des Aéroports Français (UAF) et l’aéroport Marseille Provence. Au delà des besoins naturels du transport aérien, de l'enregistrement à la passerelle de l'avion, les aéroports français se sont attachés à définir et dialoguer autour d'un mot d'ordre : «Tous au service du client».



Les aéroports français visent la qualité. Qui en doute ?
"Mieux informer, mieux accueillir, concilier qualité de service et missions de contrôle", voilà quels étaient les grands engagements pris en 2010 et qui sont, aujourd'hui encore, en cours de développement au sein de certaines plateformes. Pour mesurer le chemin accompli, l'UAF a mis en place un baromètre de la qualité de service dans les aéroports français, fondé sur des enquêtes auprès des passagers au départ de 14 aéroports régionaux. Les premiers résultats font part d’une satisfaction globale de 93%. Parmi les bons points soulignés par les voyageurs : l’accueil et la courtoisie du personnel (à l’enregistrement, aux postes de contrôles, dans les commerces), mais aussi la signalétique tout au long du parcours (94% de satisfaction), les lieux d’enregistrement (93%), les portes d’embarquement (92%) ou la propreté globale des infrastructures (86%). Mais le plus surprenant de l'étude, c'est que l'attente aux différents postes de contrôles ou à l’enregistrement ne sont plus des points de frictions entre le personnel et les voyageurs. Ils sont 89% à être satisfaits des mesures mises en place autour de ces deux points sensibles. Nul doute que quelques voyageurs d'affaires vont tempérer cet enthousiasme. Il suffit d'arriver tôt le matin à Roissy pour se rendre compte de ce que le mot "pagaille" veut dire ! Malgré ce bon résultat global, l'UAF reconnait qu'il y a des points à travailler que ce soit au niveau des commerces et des services, des parkings ou de l’information tarifaire sur le stationnement.