Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 11 Mars 2013

Les agents de bord d’Air Transat acceptent le plan de leur direction



Les hôtesses et stewards d’Air Transat adhérents au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) ont accepté à 66% le plan de réductions présenté par leur direction. Le projet prévoit des économies de l'ordre de 9 millions de dollars.



Les agents de bord d’Air Transat acceptent le plan de leur direction
Le syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a révélé, le 10 mars 2013, que ses membres d’Air Transat basés sur les aéroports de Montréal, Toronto et Vancouver avaient accepté le plan de réductions de la compagnie. L'une des principales mesures consiste à réduire le nombre d'agents de bord dans les A330, de 11 à 10 personnes. Dans son communiqué, l’organisation syndicale précise que les économies ainsi réalisées donneront la possibilité à Air Transat de développer une flotte d’avions mono-couloirs constituée de Boeing 737. De plus, après plusieurs mois passés à étudier les différents scénarios possibles, le syndicat estime qu’en dépit de la perte d’emplois initiale, cette solution permet le maintien de plus de postes à long terme. «La situation d’Air Transat dans l’industrie est délicate depuis quelque temps. Pour les syndiqués, cela implique des choix difficiles. Nous avons accepté un sacrifice pour permettre à la compagnie une occasion de croissance et protéger nos emplois à long terme. C’est ce souci d’équilibre qui a éclairé notre décision», a expliqué Peter Buzzell, président de la Composante d’Air Transat du SCFP.