Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 14 Octobre 2014

Les autoroutes ne seront pas gratuites le week-end



La ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, a évoqué le 14 octobre la possibilité de rendre les autoroutes gratuites le week-end. Mais Matignon a rapidement réagi en jugeant cette mesure «difficilement envisageable».



Interrogée sur les sociétés d'autoroute, Ségolène Royal a confié sur RTL «il y a 20 % de tarif en trop, puisque quand une autoroute fait payer 100 euros, il y a 20 euros de trop qui sont empochés. Ce que je souhaite, c'est qu'il y ait une baisse des tarifs autoroutes de 10 %, avec une gratuité par exemple le week-end (…) Souvent, je leur ai dit ‘pourquoi vous ne faites pas au moins les autoroutes gratuites le week-end, par exemple, ou aux heures de pointes?'. Ça serait leur devoir». Elle propose également que les 10% restants servent à «financer le fonds d'investissement sur les infrastructures».

Mais le Premier ministre qui rencontrait les représentants de Vinci Autoroutes, Eiffage et Sanef-SAPN (Abertis) ce 14 octobre, ne partage pas son analyse. «Je crois que (la gratuité le week-end) est une éventualité qu'il ne faut pas envisager», a-t-il corrigé. Il rejette également l'idée de mettre en place une taxe sur les profits de ces sociétés «Il ne s'agit pas de créer une taxe. Puisque que si je fais une taxe, elles vont en effet en répercuter l'effet. Ça suffit. Les discussions vont commencer pour les mettre devant leur responsabilité». Au terme de sa réunion avec les sociétés d'autoroutes, Manuel Valls a déclaré «Moi je souhaite que ce débat se déroule dans la sérénité et dans l'intérêt de tous, et ça a été le sens de cette réunion. Il y aura donc maintenant dans les semaines qui viennent des réunions de travail entre ces sociétés (d'autoroute) et le ministère des Transports et Bercy pour trouver un accord qui soit profitable à tous, à l'Etat, aux usagers et à l'économie française».