Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les avions imitent le requin et le lotus pour faire des économies


Faire des économies d’énergie est le leitmotiv des compagnies et des constructeurs. Pour trouver de nouvelles idées, les entreprises du secteur aérien s’inspirent de la nature comme la peau du requin ou les propriétés des feuilles de lotus.



Les avions imitent le requin et le lotus pour faire des économies
Lufthansa va appliquer sur deux de ses Airbus A340-300 8 carrés de 10 x 10 cm de vernis imitant la peau de requin jusqu’à l’été 2013. L’épiderme de l’animal est, en effet, connu pour son effet «riblet». Les micro-rainures présentes sur sa peau permettent de réduire la résistance de l’eau lorsqu’il se déplace à grande vitesse. Le produit réparti sur le fuselage et les ailes des appareils de la compagnie allemande tente de simuler cet effet afin d’améliorer les performances des machines et diminuer leur consommation de carburant. Les chercheurs estiment qu’à terme, ce vernis pourrait faire économiser environ 1 % de kérosène lorsqu’il recouvrira entre 40 et 70 % d’un avion. Ces premiers "carrés" constituent un test, autant de qualité que de résistance.

De son coté, Airbus a étudié la feuille de lotus pour réduire la consommation d’eau de ses A380. Le feuillage de cette plante dispose en effet de micro-sphères qui font glisser les gouttes d’eau sans adhérer. Ce principe, copié sur le gros porteur, a permis de diminuer la consommation d’eau dans les sanitaires et de faciliter le nettoyage de la cabine. Le constructeur étudie maintenant la possibilité d’appliquer cette technique sur le fuselage des avions afin de faciliter leur dégivrage l’hiver. Si l’eau ne peut pas adhérer à la surface, elle ne gèlera pas sur l’appareil. Elémentaire, mon cher Watson.