Le premier quotidien du voyage d'affaires et des déplacements professionnels





Vendredi 7 Septembre 2012

Les cadors en orthographe le font savoir


Difficile de conquérir un employeur avec un CV bourré de fautes d’orthographe. Délicat de faire signer un contrat lorsqu’il est plein de fautes. Après avoir révisé avec votre vieille instit’, vous pourrez peut être suivre la dernière tendance : un certificat d’orthographe sur le cv !



Des ravages de la méthode globale à l’abus de l’écriture sms, de nombreux collaborateurs d’entreprises en arrivent à perdre leur grammaire. Et si cela importe peu - encore que - sur les mails courants, cela peut devenir franchement handicapant dans les relations professionnelles. Les employeurs mentionnent rarement qu’ils recherchent un candidat à la bonne orthographe, peut-être que cela va sans le dire ? Mais les mêmes grognent aux fautes à tous les mots, et un cadre peut même se disqualifier aux yeux de son équipe si sa grammaire laisse à désirer. De là à penser qu’il est incompétent sur d’autres sujets, il n’y a qu’un pas ! C’est sans doute pour cela que des instituts se sont spécialisés dans les certifications en orthographe. Ajouté au CV, cela peut servir. Comme pour le TOEIC ou le TOEFL en anglais, la certification voltaire, de plus en plus reconnue semble t-il, a certifié 6000 personnes en 2012 contre 1000 en 2010, preuve que les nouveaux entrants sur le marché du travail y ont vu un intérêt. Handicapés de l’orthographe s’abstenir, le QCM comporte 240 questions, il faut un peu tenir la route ! Il reste que la certification ne vaut rien si, au quotidien, le collaborateur continue à s’emmêler les doigts et confond infinitif et participe passé. Quant à l'étourderie, qui "tue les mots et les accords", seul le temps passé peut la combattre. Ni le logiciel de correction orthographique , ni le certificat ne remplaceront un œil acéré. Celui qui nous manque parfois à DeplacementsPros.com, je le confesse !

Annie Fave



Notez