Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 18 Octobre 2015

Les chauffeurs VTC s'organisent



En réponse aux opérations marketing des compagnies de taxis parisiens et très agressive face à ces concurrents, Uber a baissé ses tarifs de 20%, le 9 octobre 2015. Cette mesure a fait de nombreux mécontents parmi les chauffeurs de l'entreprise américaine. Deux organisations professionnelles se sont créées, ces dernières semaines. Face à la grogne montante, la direction les a reçus et a accepté de mettre en place un système de compensation.



Les chauffeurs d'Uber sont mécontents face à la baisse des tarifs de 20% sur Paris qui leur a été imposée. Afin d'apaiser leur colère, l'entreprise californienne a proposé de maintenir leur chiffre d'affaires pendant six semaines. Toutefois, ce dispositif ne sera accordé qu'aux chauffeurs qui affichent un score de satisfaction de 4,5.

Les chauffeurs VTC sont devenus de plus en plus importants dans le secteur du transport de personne, y compris pour les voyageurs d'affaires. Après le lancement de l'association professionnelle Capa-VTC il y a quelques semaines, c'est maintenant au tour de l'UNSA Transport d'annoncer la création du syndicat SCP/VTC. Il est né pour "défendre la cause et intérêts des capacitaires de transport, ainsi que les VTC». Le communiqué explique «Depuis quelques années, le secteur a été bouleversé par une amplification de véhicules de tourisme avec chauffeurs, ainsi que de transporteurs, notamment grâce aux applications et plates-formes numériques, moyennant des commissions importantes. A ce jour, tous ces nouveaux acteurs du transport ont été passifs subissant une réglementation floue, ne bénéficiant d'aucune structure pour les représenter, entraînant de ce fait un salariat déguisé et des conflits inutiles avec les taxis. Le marché non réglementé a ainsi généré une certaine précarité et une diminution des revenus des chauffeurs. Le syndicat a donc été créé pour que le droit des chauffeurs soit respecté face aux exploiteurs".