Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 17 Février 2011

Les contrôleurs aériens épinglés par la cour des comptes



Le rapport annuel de la cour des comptes rendu public ce jeudi rappelle à l’ordre la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). L’aptitude des contrôleurs aériens est montrée du doigt, faute de contrôle. La Cour des comptes met en cause « la sécurité du transport aérien ».



Les contrôleurs aériens épinglés par la cour des comptes
Les recommandations précédentes de la Cour des comptes n’ont pas été totalement mises en œuvre, et l’institution rappelle donc à l’ordre les autorités en charge du domaine aérien en France. "La Direction générale de l'aviation civile (DGAC a mis fin aux pratiques les plus contestables" indique le rapport de la Cour des comptes, qui "relève qu'il n'existe toujours pas de procédure pour s'assurer de l'aptitude des contrôleurs aériens à exercer leur métier. L'existence d'une procédure de contrôle de l'aptitude professionnelle des contrôleurs aériens constitue effectivement un point essentiel pour assurer une plus grande sécurité du transport aérien".
Le cycle recommandé par la Cour des comptes en février dernier – 4 jours de travail pour 4 jours de repos – n’a pas été pris en compte, tout comme les mesures de transparences préconisées dans le système de présence de la DGAC.