Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 15 Décembre 2014

Les défis techno des entreprises en 2015



Cloud, mobilité, digitalisation des factures... Les entreprises se reposent de plus en plus sur internet et l'informatique. Axway, spécialiste de la gouvernance des flux de données, dévoile les grands défis stratégiques que les sociétés devront relever en 2015.



© Chronis Chamalidis  dreamstimefree
© Chronis Chamalidis dreamstimefree
Pour Axway, la maintenance des systèmes existants constitue souvent un frein à l'efficacité, la productivité et la réactivité des services IT. Ainsi pour gagner en agilité, réduire les dépenses liées au maintien en conditions des systèmes et optimiser la gestion des charges et des ressources, les entreprises devront miser sur la virtualisation de leurs systèmes existants, en particulier dans les clouds privés en 2015. «Dans ce contexte, les entreprises devront veiller à anticiper la rupture d'intégration entre leurs différentes applications en faisant évoluer leur gouvernance de flux avec leur infrastructure. Le défi à relever ici sera pour les directions informatiques d'offrir le transfert de fichier comme un service (File Transfer as a Service) aux développeurs d'applications au sein d'une infrastructure de plus en plus dynamique. Pour ce faire, elles devront gouverner les transferts de fichiers comme des flux de données circulant entre applications et non plus entre serveurs», explique le spécialiste.

En outre, 2015 devrait confirmer le déclin des ESB traditionnels (Enterprise Service Bus : une technique informatique intergicielle qui permet la communication des applications qui n'ont pas été conçues pour fonctionner ensemble), au profit de Lightweight ESB. Ce modèle facilitera la communication entre les applications internes et externes des entreprises grâce à l'intégration systématique d'API.

La mobilité et IoT : des défis importants en 2015
Les applications se sont multipliées tandis que l'engouement pour les smartphones et tablettes s'amplifiait. Les entreprises misent sur cette technologie. Elles seront de plus en plus nombreuses à proposer leurs services via des applications développées par des partenaires. «Mais ce choix devra toutefois les pousser à mettre en place les règles et les processus adéquats pour garantir la disponibilité, la sécurité et l'intégrité des données délivrées par ces applications tierces qui échappent par nature à leur contrôle», prévient l'Axway. «L'Internet des objets (IoT - Internet of Things/ internet des objets) est également une tendance forte des mois et des années à venir. Certains spécialistes parlent déjà de BYOIoT, Bring Your Own Internet of Things. Au-delà de la prolifération des objets, c'est aussi et surtout la prolifération des protocoles qui devra être au centre des préoccupations des entreprises, pour garantir ici encore la sécurité et l'intégrité des données de l'entreprise».

Priorité à la centralisation de la gouvernance
Toutes ces tendances poseront naturellement la question de la gouvernance, de la sécurité et de la conformité réglementaires des données de l'entreprise, exposées à plus de canaux, de protocoles, de systèmes et d'utilisateurs. Ainsi, la centralisation de la gouvernance devrait constituer la meilleure réponse à cette prolifération en permettant de rationaliser et de standardiser la gestion des processus et flux internes et externes des entreprises, des appels de services aux transferts de fichiers.