Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 17 Juillet 2013

Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger



Ce qui peut paraître comme un geste innocent de la main pour un voyageur d’affaires français peut prendre une signification différente dans un autre pays. La plateforme Wimdu a listé les dix signes les plus utilisés afin d'aider les Français en déplacement à mieux communiquer avec leurs contacts locaux, et surtout éviter les malentendus fâcheux lors d’une mission à l’étranger.



Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger
Les signes de tous les jours prennent un sens complètement différent en fonction des pays, et peuvent parfois même insulter une personne. Mieux connaître les différences culturelles permet aux voyageurs d’affaires d’éviter le faux-pas «gestuel» qui pourrait mettre en danger un contrat ou transformer une pause détente en mauvaise expérience.

Méfiez vous de l’index
Pointer quelque chose du doigt est assez fréquent dans notre culture. Dans certains pays, il vaut mieux éviter. C’est le cas en Thaïlande par exemple où il s’agit d’un véritable faux pas. En Afrique du Sud, être pointé du doigt est vu comme un signe d’attaque. L'index pointé vers soi en France indique que l’on parle de soi. Mais, les Américains, eux, posent plutôt le plat de leur main sur la poitrine quand ils parlent d'eux-mêmes. Les Japonais pointent leur nez de l’index ou du majeur.

Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger
Miam miam
La manière d’exprimer son appétit varie aussi d’un pays à l’autre. De nombreux Européens amènent à leur bouche une fourchette imaginaire tandis que les Japonais forment un bol avec leur main gauche et miment des baguettes avec l’index et le majeur de la main droite. Les Latins agitent leurs doigts pressés en direction de leur bouche.



Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger
Le pouce levé
Lever le pouce en l’air («thumbs up !») a une connotation positive et est considéré comme un signe d’approbation et de louanges dans de nombreux pays. Mais cela n’est pas le cas partout : à l’Est, un voyageur d’affaires ne doit pas lever le pouce du tout. En Turquie, ce geste symbolise une invitation à des pratiques sexuelles.
Le professionnel en déplacement qui fait «un» avec le pouce provoquera de la confusion en Asie : au Japon, il représente le chiffre «cinq» et le chiffre «six» en Indonésie. Une différence à connaître lors d’une négociation !


Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger
De «garçon !» à une insulte
Un autre signe qui conduit à des malentendus dans le monde des chiffres est le pouce et l'index tendu : en Allemagne, il permet aux locaux de commander deux bières. C’est différent au Royaume-Uni où vous n’obtiendrez qu’une bière. En Chine, vous en aurez plus car il signifie «huit». De plus, aux États-Unis, le geste sert à appeler un serveur. Il faut également être prudent au Japon car ce signe est une insulte. Si les Italiens font ce geste et agitent la main d’avant en arrière, cela indique qu’ils trouvent que quelque chose n’est pas bon.


Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger
«C’est parfait !»
Lorsque quelqu’un forme un cercle avec son pouce et son index, il veut dire qu’il trouve quelque chose bien. Chez les plongeurs, ce signe dit que tout est en ordre. Mais les voyageurs d’affaires doivent éviter de l’utiliser dans le Sud de l’Europe, au Brésil ou en Russie : au même titre que lever le pouce, c’est considéré comme une offense. Au Japon, il symbolise l'argent. Les Italiens expriment une incompréhension par ce biais, et, en Belgique, il symbolise le zéro - à savoir que quelque chose est inutile ou nul.


Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger
«Deux bières !» ou le V de la Victoire
Deux doigts formant un V : ce geste aussi peut se traduire par "deux bières s'il vous plaît" chez les Allemands. Au Japon, on le trouve sur toutes les photos de vacances. Pour le français le V signifie la Victoire. De plus, le signe s’interprète différemment selon si la paume est tournée vers l’intérieur ou l’extérieur.
S'il est tourné vers l'intérieur, cela entraîne une myriade de nouvelles interprétations possibles comme le nombre «deux» aux USA par exemple. En Australie, Malte, Nouvelle-Zélande, en Angleterre ce geste équivaut à montrer son majeur.


Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger
Salut Heavy Metal ou mari trompé
Les interprétations de ce signe peuvent être très différentes. Dans les pays baltes et de la Méditerranée, il est utilisé pour dire que la personne est cocue. Aux États-Unis, il signifie que vous aimez quelqu’un, mais seulement si le pouce est également levé. En Argentine, il déjoue le mauvais œil. Enfin, pour tous les fans de Heavy Metal, c’est un moyen d’exprimer leur amour pour cette musique.


Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger
Petit doigt, grand effet
Le plus petit des doigts offre également de nombreuses interprétations. A Bali, il présage quelque chose de négatif. Les Japonais l’utilisent pour symboliser la femme et en Amérique du Sud il signifie «mince». Plusieurs pays méditerranéens ont recours à lui pour parler d’un organe sexuel masculin minuscule.



Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger
«J’ai volé ton nez !» - le pouce caché
Un voyageurs d'affaires qui cache son pouce dans son poing fermé doit être conscient que cela peut être interprété de manière très différente selon le lieu où il est. En Europe, ce geste est utilisé lorsque l’on «vole» le nez d’un enfant. Chez les Brésiliens, il signifie que quelqu’un est un avare. Il vaut mieux éviter de faire ce signe en Turquie, c’est un geste à connotation sexuelle.



Les gestes à éviter pendant un déplacement professionnel à l'étranger
«Je croise les doigts»
En croisant l’index et le majeur, on peut souhaiter bonne chance à un Brésilien ou à un Canadien. En Chine, ce signe représente le nombre «dix». Par contre, en Europe, si quelqu’un croise les doigts derrière son dos, cela indique un mensonge délibéré.