Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les habitants de San Francisco soutiennent Airbnb


San Francisco et Airbnb avaient entamé un bras de fer. Afin de limiter les locations de courte durée qui pèsent sur le secteur immobilier et hôtelier de la ville, la municipalité souhaitait abaisser le nombre de locations touristiques à 75 jours par an. Mais cette proposition, soumise à un référendum le 3 novembre, n'a pas obtenu l'appui de la population.



Airbnb a encore de beaux jours devant lui dans sa ville natale. 55% des votants de San Francisco ont refusé la proposition F qui souhaitait limiter les locations de courte durée d'un logement à des fins touristiques à 75 jours au lieu de 90. La municipalité avait mis au point cette mesure car dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, des voix se soulevaient contre le site internet. Des associations de locataires ou de propriétaires se déclaraient également inquiètes du poids pris par le site de location. Outre la concurrence faite aux hôtels, les opposants reprochent aussi au site d'avoir fait augmenter les tarifs des loyers car le stock de logements est moins important.

Airbnb avait dépensé 8 millions de dollars en communication pour contrer la proposition et défendre son activité. Apparemment, son message est passé.