Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les hôteliers romands tablent sur un recul de 3 à 7% de leurs nuitées en 2015


Si l'année 2014 a été satisfaisante pour les hôteliers romands, 2015 devrait être plus sombre. L'ARH (Association romande des hôteliers) a prévenu lors de son assemblée générale du 28 mai que le nombre de nuitée dans la région devrait être moins important cette année.



Selon l'ARH, le nombre de nuitée devrait chuter de 3 à 7% en 2015, selon les cantons et le scénario retenu. «A moins de revenir aux taux de change fixe, l'hôtellerie est condamnée à faire face à ces mouvements de monnaies qui profitent surtout aux spéculateurs», a expliqué à Aigle Philippe Thuner, président de l'organisation.
L'ARH estime que les voyageurs d'affaires seront au rendez-vous tant que la conjoncture se porte bien. Les pressions sur les prix sont toutefois plus fortes, surtout avec un franc fort. En revanche, le MICE devrait montrer des signes de faiblesse. La concurrence des villes étrangères dont les collectivités publiques offrent gracieusement des installations, est plus forte. Le poids de la concurrence des autres destinations se fait également sentir sur le marché des clients Loirsir.
Pour le directeur l'ARH Philippe Thuner, il faudrait faire plus de campagnes sur les marchés émergents comme le Brésil, la Chine, l'Inde ou d'autres pays d'Asie ou encore booster les promotions sur le marché suisse afin de conserver la clientèle helvétique pour booster la fréquentation des hôtels romands.