Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les hôtels américains deviennent gourmands sur les frais ancilliaires


Bagages enregistrés, choix du siège, pass priorité... les options donnent des couleurs aux résultats des compagnies aériennes. En 2014, elles ont ainsi récolté 38,1 milliards de dollars. Cette manne financière a donné des idées aux chaînes hôtelières américaines qui, en développant à leur tour les frais ancillaires, devraient récolter 2,47 milliards de dollars cette année.



Le Dupont Hotel de Washington
Le Dupont Hotel de Washington
La nouvelle étude de la NYU School of Professional Studies, publiée le 26 août 2015, révèle que les hôtels américains devraient récolter 2,47 milliards de dollars en 2015 en charge et coûts additionnels, battant ainsi le record de l'année dernière (2,35 milliards de dollars). Cette prévision s'appuie sur la hausse des taux d'occupation des hôtels des USA par rapport à 2014 (+3%) mais également sur l'augmentation des options disponibles et des sommes demandées (+5%).

En suivant l'exemple des compagnies aériennes, les établissements hôteliers sont de plus en plus nombreux à développer leurs frais ancillaires, particulièrement les adresses de Las Vegas à l'exemple de la chaîne MGM Resorts. La carte des services payants est maintenant bien plus large que les traditionnels frais d'annulation, le minibar, le room-service ou le wifi. Certains hôtels proposent aussi contre des espèces sonnantes et trébuchantes un early check-in ou late check-out ou encore le choix d'une chambre spécifique (avec deux queen bed, près de l’ascenseur, selon la vue, étage élevé....). Avec l'introduction des frais ancillaires dans les hôtels en 1997, les revenus additionnels du secteur ne cessent d'augmenter (à l'exception de 2001-2002 et 2009). L'étude rapporte que les établissement avaient obtenu 1,2 milliard de dollars en 2000. Ils avaient récolté 1,7 milliard de dollars en 2007 et 2,35 milliards en 2014.