Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 21 Avril 2010

Les loueurs de voiture ont également souffert du nuage de cendres



Les perturbations aériennes dues au nuage de cendres ont des répercussions négatives sur les loueurs de voitures. C’est en tout cas ce que déclarent les professionnels du secteur, mettant en avant la désorganisation totale des flux et du parc de véhicule.



Les loueurs de voiture ont également souffert du nuage de cendres
Si les loueurs ont souvent été désignés parmi les gagnants de la crise provoquée par la paralysie du ciel européen, la Branche Loueur Courte Durée du CNPA (Conseil national des professions de l’automobile) déclare de son côté qu’à l'instar des professionnels du tourisme et des compagnies aériennes, «les différentes sociétés de location de voitures ont été trés fortement impactées par les fermetures des aéroports situés dans la partie nord de la France, le volume de transactions réalisé dans la partie sud ne venant pas compenser l'absence quasi-totale de volume sur certains grands aéroports.».

Le CNPA évoque également des coûts supplémentaires importants résultant d'une désorganisation totale des flux retour des véhicules sur différents pays européens, de frais d'immobilisation de véhicules restitués dans des villes ou pays au potentiel de relocation quasi-inexistant. «La désorganisation des parcs de loueurs de courte durée et la perte importante de chiffre d'affaires évoquée ci-dessus, impacteront de manière très négative nos adhérents, les pertes pouvant atteindre plusieurs millions d'euros.».