Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Les mobiles sont-ils dangereux pour l'homme ? San Francisco le pense


La ville de San Francisco vient de voter une loi qui oblige les fabricants de téléphones mobiles à indiquer le niveau de radiation émis par leur matériel. Si le maire signe rapidement les décrets d'application, la ville serait la première au monde à considérer que la téléphonie mobile peut être dangereuse pour les utilisateurs. Pour les "anti-mobiles " c'est une première victoire. Ils veulent désormais que "L'appel de SF conduise le monde à plus de prudence face à la téléphonie portable".



Largement en avance dans l'univers de la protection des consommateurs, la Californie innove à nouveau avec un texte de loi déjà contesté par les fabricants et fortement remis en cause par les scientifiques eux-mêmes, qui considèrent que "La fiabilité de la mesure des radiations potentielles est douteuse". Pourtant, selon la municipalité de San Francisco, «Il existe des doutes suffisants et raisonnables pour que les consommateurs soient informés des risques qu'ils encourent au moment d'acheter un téléphone portable ». Le maire, Gavin Newsom, veut même aller plus loin en interdisant l'usage de ces téléphones mobiles dans les lieux publics comme les restaurants, les bars, les cinémas ou les salles de spectacle. En accompagnant la loi d'une amende de 300 $, la mairie veut ainsi démontrer qu'elle prendra à bras le corps le problème posé par l'usage intensif du téléphone. Pour le Los Angeles Times, le combat mené à San Francisco devrait être élargi aux grandes villes californiennes, là où les niveaux de radiation mesurés sont parmi les plus élevés au monde. Reste que ce combat, qui revient en permanence sur le devant de la scène, devra rapidement se trouver une réponse scientifique cohérente et juste. Ce qui est loin d'être le cas. Sur le vieux continent, les spécialistes de la Commission Européenne ne sont pas unanimes, au contraire, sur les dangers de la téléphonie mobile. Et pourtant, deux députés anglais veulent citer en exemple la décision de San Francisco pour établir des règles d'utilisation du téléphone portable dans les lieux publics.

Hélène Retout

Vendredi 18 Juin 2010


Notez