Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les pilotes d’Air India menacent de faire grève le 30 novembre


Tandis qu’Air India envisage d’enlever sa classe Affaires de ses vols intérieurs pour redresser la barre financière, les pilotes en conflit avec l’Etat menacent de faire grève le 30 novembre 2011. Ils reprochent au gouvernement de ne pas avoir tenu les engagements de leur accord signé en mai dernier, après un précédent mouvement social des navigants de 10 jours.



Les pilotes d’Air India menacent de faire grève le 30 novembre
Le syndicat des pilotes d’Air India, The Indian Commercial Pilots Association (ICPA) ont averti qu’ils feront grève le 30 novembre si le gouvernement n’honore pas les engagements notamment sur les salaires, pris au mois de mai après un mouvement social de 10 jours. ICPA assurent avoir écrit deux lettres en septembre et en octobre au ministre de l’aviation civile à ce propos, sans obtenir de réponse. Ils exigent maintenant l’application de ce règlement provisoire sous peine de mettre leur menace à exécution. Avec la mise en place de la parité des salaires convenue six mois plus tôt, les syndicalistes espèrent mettre fin à la fuite des pilotes qu’ils ont observé ces mois-ci. Elle risque d’aboutir à une pénurie de commandants de bord sur le long terme et menacer le développement de la compagnie, très affaiblie par ses dettes.
La direction d’Air India cherche d’ailleurs des solutions pour rétablir ses finances. Elle a créé un comité chargé de trouver le moyen d'accroître les rendements de la compagnie. Une de ses pistes : la restructuration de la cabine. Si sa rivale Kingfisher Airlines, elle aussi en difficulté, a fait le choix d’abandonner sa low-cost pour concentrer son activité sur les voyageurs d’affaires, Air India opterait pour la voie inverse et envisagerait de remplacer un grand nombre de sièges Affaires par des Économique sur ses vols intérieurs. Elles n'obtiennent que 20 à 40 % de taux d'occupation, contre 60 et 90 % en cabine Économique.