Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les pilotes du SNPL font le choix de la grève dure à Air France


Air France pourrait avoir bien du mal à éviter une grève dans les semaines à venir. La majorité des adhérents du SNPL Air France ALPA se sont exprimés en faveur d'un mouvement social lors du référendum clos le 30 mai 2016.



68% des pilotes adhérents du SNPL Air France ALPA ont voté Oui à la possibilité de recourir, si nécessaire, à un mouvement social de plus de 6 jours. Ce ne sont pas forcément 6 jours d'affilée : si les pilotes prennent modèle sur le dernier conflit chez Lufthansa, les mouvements d'une journée ont largement perturbé la compagnie en "épargnant" en partie les voyageurs, contrairement à l'automne dernier en France. Après ce vote (78% d'électeurs), le syndicat estime en tous cas que "Ce résultat sans appel, conséquence d’un dialogue social désastreux, montre que les pilotes sont déterminés à prendre en main leur avenir et à compter dans celui d’Air France".

Philippe Evain, Président du SNPL Air France ALPA souligne dans un communiqué: "Forts du soutien massif des pilotes, nous allons maintenant agir, en coordination avec les autres organisations professionnelles de l’entreprise, afin de mettre un terme à cette politique de délocalisation, de démantèlement et de réduction obsessionnelle des coûts“. Sans doute une main tendue vers les organisations syndicales d'autres catégories, les PNC semblent également très remontés actuellement.