Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les pilotes indiens, alcooliques et anonymes ?


En plus d’être visiblement portés sur la bouteille, les pilotes indiens prendraient les commandes sans les licences requises, selon l’aviation civile. Au moins quatre cas ont déjà été constatés par les autorités indiennes, qui s’apprêtent à étudier de plus près le profil de ses pilotes pour repérer les apprentis-sorciers. L'aviation civile a annoncé ce lundi le début d'une vaste enquête.



Dans un article publié mercredi par le Times of India, on apprend ainsi l’arrestation d’une femme devenue pilote pour la compagnie IndiGo sur la base de faux documents, après avoir échoué aux tests à deux reprises en 2009. L’apprentie-pilote avait attiré l’attention après un atterrissage mouvementé à Goa, le 11 janvier dernier. Le quotidien rapporte également le cas de deux autres pilotes, navigant pour les compagnies IndiGo et MDLR au poste de commandants, sans avoir passé les tests pour passer du statut de co-pilote à l'échelon supérieur.

La compagnie aérienne a déjà annoncé qu’elle coopérerait avec l’aviation civile dans le cadre d’une vaste enquête interne pour s’assurer qu’il ne s’agissait que de cas isolés. Au lendemain d’un constat alarmant sur la sobriété des pilotes locaux, la crédibilité du trafic aérien bat de l'aile.