Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 19 Juin 2012

Les prix à la pompe poursuivent leur baisse



La décrue des prix à la pompe reflète celle des cours du pétrole brut, qui a été elle-même encouragée par la dégradation de la conjoncture économique mondiale et un apaisement relatif des tensions géopolitiques, en particulier autour de l’Iran. Le prix du baril de Brent est tombé depuis le début du mois sous les 100 dollars, après avoir frôlé 130 dollars à la mi-mars. De là à voir l'annonce de suppression de surcharges carburants sur les billets d'avion, il y a encore un pas. En revanche les prix baissent à la pompe.



Les prix à la pompe poursuivent leur baisse
Le litre de gazole, carburant préféré des Français puisqu’il représente 80% des ventes de carburants, a diminué d’un centime à 1,3381 euro, contre 1,3490 la semaine précédente et un record à près de 1,46 euro à la mi-mars. C'est un prix moyen puisque certaines grandes surfaces du sud de la France affichent le gas oil à 1,29 €.
Côté essence, le super sans plomb 95 (15% des ventes) a perdu plus de deux centimes à 1,5205 euro tandis le sans plomb 98 a cédé un centime et demi à 1,5843 euro. Ils avaient tous deux atteint des sommets en avril, à plus de 1,66 et 1,71 euro le litre respectivement.
Les prix par département et par ville sont à retrouver sur le site dédié du gouvernement.