Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 20 Avril 2015

Les relations entre hôteliers et sites de réservation pacifiées par la loi Macron



Dans la cadre de l’étude du projet de loi Macron pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, le Sénat a adopté un article traitant des relations entre les hôteliers et les plates-formes de réservation. L'organisation professionnelle Groupement National des Indépendants (GNI) se félicite de cette mesure qui pacifie la situation entre les différents acteurs du secteur.



Le GNI, organisation professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit, se félicite de l'adoption du texte traitant des relations entre les hôteliers et les plates-formes de réservation. Il estime que «Cet article de loi libère les hôteliers du carcan des clauses anticoncurrentielles imposées par les plates-formes, qui leur permettaient de garantir qu’elles offraient le meilleur prix». Pour les hôteliers indépendants, «Ce nouvel article de la Loi Macron constitue une véritable avancée pour les hôteliers qui retrouvent ainsi la liberté de fixer les prix de leurs propres services. Ainsi, une chambre vendue en direct par l’hôtelier au client pourra être moins chère que la même chambre vendue par un intermédiaire car elle ne subira pas le surcoût d’une commission. Les intérêts des consommateurs redeviennent enfin prioritaires».

Le GNI conclut: «au nom de ses adhérents, et en bonne réflexion avec les autres syndicats professionnels hôteliers, nous invitons l’Assemblée Nationale à considérer ce texte sous ce même angle afin de favoriser la croissance de ce secteur qui représente plus de 150 000 emplois en France».